ACTUS LOCALESECONOMIESOCIÉTÉ

Colis postaux en retard : deux conteneurs attendus le 15 mai

@Rare Tahitian Air/Port Views FB

L’acheminement des colis vers le fenua est gravement perturbé depuis la fermeture des frontières en février. À de rares exceptions près, les commandes en métropole  doivent subir deux mois de trajet par bateau. Fare Rata reçoit en outre du courrier de Nouvelle-Zélande attendu depuis plus d’un an. Et les États-Unis ont tout simplement suspendu les envois postaux.

Deux à trois liaisons aériennes par semaine, contre dix fois plus en temps normal… La limitation des vols vers le fenua pèse, depuis la mise en place des motifs impérieux en février, sur les liaisons postales avec le reste du monde. Si les lettres continuent d’être – en grande majorité – expédiées par avion, la Poste métropolitaine avait annoncé dès février qu’elle orienterait l’ensemble des colis – Colissimo compris – vers le fret maritime. « Une attente de 10 semaines est à prévoir », répète donc Fare Rata aux destinataires impatients. Certains ont pourtant pu s’étonner, ces derniers jours, de recevoir leur colis en moins d’un mois. « La semaine dernière, on a pu constater que quelques colis postaux expédiés au début du mois sont arrivés par avion, confirme Teihotu Arles, responsable du Centre de traitement du courrier. Ce sont des choix faits par nos partenaires en métropole, car ce sont eux qui paient pour l’acheminement des colis jusqu’à l’opérateur polynésien, à savoir Fare Rata ».

Trois conteneurs déjà partis

Pour la vaste majorité des colis, ce sera tout de même le bateau. Après l’annonce de mi-février, il a fallu attendre début mars pour que les premiers conteneurs soient fermés en métropole et embarqués au port du Havre. « Deux d’entre sont prévus pour arriver le 15 mai dans le port de Papeete et un troisième est déjà parti et doit arriver à la fin du mois de mai », détaille le responsable. 5 500 kilos et environ 1 500 envois par conteneur… Un gros travail en perspective pour Fare Rata, mais « rien d’insurmontable ». « On a constaté que les Polynésiens avaient beaucoup moins commandé pendant cette période », note Teihotu Arles qui estime que l’arrivée d’un conteneur représente la même quantité de colis à traiter qu’un « début de semaine en période de fin d’année ». Il faudra à Fare Rata environ deux ou trois jours, à partir de la réception du conteneur, pour distribuer les colis dans les bureaux de poste de Tahiti et Moorea, et quelques jours de plus dans les îles, où ils seront acheminés par bateau.

La métropole n’est pas le seul émetteur de colis, loin s’en faut. Et les opérateurs de certains autres pays européens, comme le Royaume-Uni ou les Pays-Bas, choisissent de transiter par la Nouvelle-Zélande, où est aussi envoyée et stockée la plupart des commandes d’Asie. Si certaines livraisons se sont récemment faites par avion, c’est là encore le bateau qui est privilégié par la poste kiwi, avec des retards de livraison importants. « Il y a deux ou trois semaines, nous avons reçu plus de six palettes de courrier, pour la plupart expédié avant le premier confinement de 2020 », note Teihotu Arles, qui répète, à l’attention de clients qui s’agacent sur les réseaux sociaux que l’acheminement vers la Polynésie dépende des émetteurs et non de l’OPT. La crise Covid « a perturbé tout le trafic mondial de courrier », rappelle le responsable, et « les différentes postes du monde arrivent enfin à écouler les différents stocks qui était restés bloqués dans des entrepôts, auprès des compagnies aériennes ou des différents transporteurs ». La poste néo-zélandaise n’est aujourd’hui pas en mesure de donner un état des lieux des stocks de courrier encore non envoyés en Polynésie.

Aucun courrier depuis les États-Unis jusqu’à la réouverture

Quant aux envois postaux américains, ils sont suspendus depuis l’arrêt des rotations Tahiti – Los Angeles (y compris les colis express). « Depuis la mi-février on ne reçoit plus aucun courrier depuis les États-Unis, ni par voie aérienne ni par voie maritime » précise le responsable du centre de traitement du courrier de Fare Rata. Des stocks qui devront attendre la reprise complète du trafic aérien, toujours espéré par le Pays à début mai. Beaucoup de Polynésiens attendent d’ailleurs cette période pour passer de nouvelles commandes. L’OPT s’attend à des flux postaux importants lors de la réouverture.

À noter que dans le sens Fenua – métropole, le courrier, colis comme lettres, est bien envoyé par avion par Fare Rata, à raison de deux départs par semaine.

 

Article précedent

Cannabis thérapeutique : le Pays et l’association THC (presque) sur la même longueur d’onde

Article suivant

Journal de 7:30, le 15/04/21

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Colis postaux en retard : deux conteneurs attendus le 15 mai