ACTUS LOCALESSANTÉ

Connaître ses sensations pour mieux manger

Le village de l’alimentation et de l’innovation sera installé les 20, 21 et 22 avril prochain à la Maison de la Culture. Mais avant cet évènement, plusieurs professionnels de la santé ou des métiers de bouche ont reçu une formation à l’éveil des sens. Une façon de découvrir la nourriture d’une manière plus intuitive. Ce qui pourrait bien réconcilier les enfants avec les légumes.

Les 20, 21 et 22 avril prochain, les jardins de la Maison de la culture accueilleront le village de l’alimentation et de l’innovation. Trois jours pour adopter des comportements alimentaires plus sains et durables, et également mieux comprendre ce que l’on mange. Comprendre ce que l’on mange sera d’ailleurs l’objectif des ateliers des sens proposés lors du village. Pour l’occasion, une dizaine de professionnels parmi lesquels  des infirmier, diététicienne, responsable des cantines scolaires et chef cuisinier, ont reçu trois jours de formations pour animer ces ateliers. Nathalie Politzer, responsable formation et projets pédagogiques de l’Institut du Goût à Paris, a mis en place différent petits tests.

D’abord sur les saveurs, où le nez et la langue jouent un rôle important. Ensuite les sensations, histoire par exemple de savoir pourquoi sentir un oignon nous est désagréable et pourquoi cette sensation s’attenue avec le temps. Puis la perception sensorielle, pour découvrir pourquoi un tonic semble moins amer quand on le déguste en caressant un chiffon doux plutôt qu’en grattant du papier de verre… Enfin l’odorat, et ces mêmes odeurs qui nous semblent plus ou moins fortes en fonction des contenants dans lesquelles elles se trouvent… Tout cela permet d’aborder d’une façon différente la dégustation et peut-être renouer avec des saveurs, comme l’explique Nathalie Politzer.

Ce type d’expérience est particulièrement adapté à un jeune public. Les enfants ont parfois du mal à expliquer pourquoi ils n’apprécient pas certains aliments. L’occasion de les aider à mettre des mots sur les sensations.

Mihirangi Moeroa, chef de projet restauration scolaire pour le Syndicat pour la promotion des communes, a trouvé dans ces ateliers : « une autre approche de la nourriture pour retrouver le plaisir de manger ». Les cantines qui cherche aujourd’hui à adopter une nourriture plus saine et de meilleure qualité. Avec le partenariat de la direction de la Santé, Mihirangi Moeroa espère former des équipes pour l’ensemble des écoles et en finir ainsi avec les « j’aime pas ! » des écoliers.

Les ateliers des sens seront ouverts au public du village de l’alimentation et de l’innovation des 20 au 22 avril à la Maison de la culture.

 

Article précedent

Leslie Timau sacrée Miss Marquises 2017

Article suivant

Live Texte: AS Tefana 0-2 Auckland City FC

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Connaître ses sensations pour mieux manger