ACTUS LOCALESNOUVELLE-CALEDONIEPACIFIQUESANTÉSOCIÉTÉ

(MàJ) En Nouvelle-Calédonie, les confinés échappés rattrapés par la patrouille

En Nouvelle Calédonie, les résidents rapatriés de métropole ou de l’étranger sont, depuis la fin mars, mis en confinement dans un hôtel de luxe de Nouméa. Mais l’établissement, réquisitionné par le Pays pour l’occasion, et pourtant surveillé nuit et jour, a subi une « évasion » mercredi. Plusieurs personnes d’une même famille, rapatriées de l’étranger le 3 avril, ont regagné leur domicile alors même qu’elles devaient respecter un confinement de quatorze jours à l’hôtel. Le lendemain, elles y ont ramenées par les forces de l’ordre.

Stupeur chez les « confinés du Méridien » ! Dans l’une des chambres du luxueux établissement hôtelier de Nouméa, réquisitionné depuis fin mars par le gouvernement pour accueillir les Calédoniens revenant de l’étranger dans la stratégie de lutte contre le coronavirus, une famille en quatorzaine avait tout simplement disparu. Pas un chat dans les chambres. Personne dans la salle de bains. Ni sur la terrasse. Les autorités ont eu beau chercher, il n’y avait plus personne. Et pour cause, les occupants avaient pris plus tôt la poudre d’escampette au nez et à la barbe de tout le monde.

Cette famille, qui faisait partie du premier convoi de rapatriement des Calédoniens bloqués à l’étranger, a atterri sur le tarmac de La Tontouta vendredi et a été dirigée vers le Méridien où elle devait respecter un confinement total de quatorze jours. En dépit des règles et surtout des risques sanitaires qu’ils font encourir au reste de la population calédonienne, ils ont décidé de rentrer chez eux, mercredi, à Dumbéa, une commune voisine de Nouméa.

L’’hôtel est pourtant surveillé jour et nuit. L’entrée de l’établissement est interdite aux visiteurs et gardée par des policiers et des vigiles.

Comment ont-ils ensuite fait pour regagner leur domicile ? Le mystère reste entier.

Selon nos informations, deux personnes de cette famille avaient été autorisées par la direction des Affaires sanitaires et sociales à rentrer à leur domicile mais toute la famille en aurait alors profité pour quitter l’établissement hôtelier dans des conditions qui restent encore à déterminer. La police nationale qui surveille les lieux pour éviter des intrusions et assurer l’ordre public dans l’hôtel n’est pas en cause dans cette affaire.

Malgré des appels téléphoniques de la part des autorités sanitaires demandant aux cinq personnes de retourner au Méridien, celles-ci auraient catégoriquement refusé. Avant que la gendarmerie ne vienne à leur domicile ce vendredi matin.

Après avoir expliqué leur version des faits aux gendarmes, ces personnes ont été ramenées sous escorte au Méridien. Une enquête est en cours.

Avec Les Nouvelles Calédoniennes / Jean-Alexis Gallien-Lamarche

Article précedent

S.O.S auditeurs Benny Soit-Il du 08/04/2020

Article suivant

Fondation Anavai : une cagnotte au service des personnes touchées par la crise sanitaire

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

(MàJ) En Nouvelle-Calédonie, les confinés échappés rattrapés par la patrouille