ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Fritch veut la « désinscription » de la Polynésie à l’ONU

© Présidence

© Présidence

Le président Edouard Fritch a exprimé son point de vue sur la situation de la Polynésie devant la Quatrième commission de l’ONU mardi matin à New York. Le premier président autonomiste à s’exprimer devant les Nations Unies s’est dit favorable à la désinscription de la Polynésie sur la liste des territoires non-autonomes de l’ONU.

Premier président autonomiste à s’exprimer devant les Nations Unies, Edouard Fritch a souhaité faire entendre un point de vue « qui reflète l’état d’esprit du plus grand nombre des Polynésiens ». Le président du Pays a expliqué qu’il voulait parler au nom des Polynésiens autonomistes en évoquant quatre arguments précis.

Pour Edouard Fritch, « les autonomistes ont une approche et une vision réaliste » de la situation politique et économique de la Polynésie. « Si la France avait encore un comportement colonial, je pense que cela se saurait », a conclu le président.

Pour Edouard Fritch, la Polynésie « ne ressent pas l’utilité d’un arbitrage extérieur ». Le président du Pays a répondu à une question du représentant de la Papouasie Nouvelle-Guinée en estimant qu’un pays autonome n’avait pas à être inscrit sur la liste des pays non-autonomes. L’information a été confirmée auprès du gouvernement. Edouard Fritch est favorable à entrer dans un processus de « désinscription » de la Polynésie de cette fameuse liste des pays non-autonomes.

L'expert auprès de l'ONU sur les questions de décolonisatio, Carlyle Corbin © Vidéo ONU
Article précedent

"Le colonialisme par consentement reste du colonialisme"

8.SCORPION-HOROSCOPE
Article suivant

Tatauroscope du mercredi 05 octobre 2016

1 Commentaire

  1. 7 octobre 2016 à 17h31 — Répondre

    A quand un référendum ? On ne nous a pas demandé notre avis pour la réinscription !

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Fritch veut la « désinscription » de la Polynésie à l’ONU