ACTUS LOCALESSPORTS

J-10 avant la Billabong Pro Tahiti

© WSL / Kelly Cestari

© WSL / Kelly Cestari

L’évènement surf à ne pas rater, la Billabong Pro Tahiti, démarrera par les pré-trials le samedi 13 août dans la célèbre passe Havae de Teahupo’o. Place ensuite aux Air Tahiti Nui Billabong Teahupo’o Trials et à l’opportunité pour un surfeur polynésien de s’offrir une wild card pour le main event. Depuis 20 ans, la légende de Teahupo’o ne faiblit pas et la compétition permet aux surfeurs locaux de montrer leurs valeurs.

La septième étape du circuit professionnel du World Championship Tour (WCT) de la World Surf League (WSL), la Billabong Pro Tahiti, se déroulera du 13 au 30 août dans la passe Havae de Teahupo’o. Comme chaque année, la crème des surfeurs internationaux, soit le Top 34, va s’affronter sur les vagues mythiques du spot de la presqu’île. Durant deux semaines, la commune de Teahupo’o est sous le feu des projecteurs avec plus de 500 visiteurs par jours sur le spot et les médias sportifs internationaux qui retransmettent en direct la compétition. Pour les surfeurs professionnels, l’étape de la WCT à Teahupo’o fait partie des plus attendues du circuit mais aussi des plus dangereuses ! En effet, les spots de récif comme la passe de Havae et les vagues impressionnantes dont Teahupo’o est capable ne sont pas légions dans le WCT. Le président de la Fédération tahitienne de surf, Lionel Teihotu, parle d’un « capital bleu ».

La période de compétition débutera par les pré-trials, Titiaraa Faahee i Teahupo’o, le samedi 13 août. Une compétition ouverte uniquement aux surfeurs polynésiens. La fédération lance donc un appel aux 24 surfeurs qui pourront s’inscrire jusqu’au vendredi 5 août au magasin Billabong du centre Vaima. Sur ces 24 surfeurs, les huit meilleurs seront retenus pour participer aux Air Tahiti Nui Billabong Trials les 14, 15 ou 16 août. Ces huit surfeurs viendront renforcer les huit déjà sélectionnés par la WSL. On y retrouvera notamment Steven Pierson, Hira Teriinatoofa ou encore Enrique Ariitu, qui prend la place d’un Taumata Puhetini absent de la compétition. Ces 16 surfeurs polynésiens seront opposés à 16 surfeurs internationaux. Deux wild cards seront à gagner, une pour le vainqueur des trials et une pour le meilleur surfeur local. L’occasion pour les surfeurs locaux de se faire remarquer et de prendre confiance en eux.

La Billabong Pro Tahiti se déroulera entre le 19 et 30 août en présence des meilleurs surfeurs internationaux parmi lesquels Michel Bourez. L’année dernière, c’est le Français, Jérémy Flores, qui avait remporté la compétition.

Article précedent

Syrie: les rebelles freinés par l'aviation russe près d'Alep

Article suivant

Un concours pour promouvoir la perle de Tahiti

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

J-10 avant la Billabong Pro Tahiti