ACTUS LOCALESJUSTICE

La direction du Champion Toa Moorea demande la levée du barrage filtrant

© FB Champion Moorea

Depuis une quinzaine de jours, alors que les négociations stagnent entre la confédération O oe to oe rima et la direction du Champion Toa Moorea, les grévistes ont installé un barrage filtrant à l’entrée du parking du supermarché. Les clients garent leur véhicule sur un terrain situé en face du magasin, de l’autre coté de la route. La direction du supermarché a déposé un référé, arguant que la situation représentait un péril « imminent » pour la sécurité des clients, obligés de traverser la route pour faire leurs emplettes. La décision du tribunal sera rendue jeudi.

Cela fait un mois que les salariés du Champion Toa Moorea sont en grève. Les discussions entre la confédération O oe to oe rima et la direction n’avançant pas, les grévistes ont installé, depuis une quinzaine de jours, un barrage filtrant à l’entrée du parking, empêchant les clients d’y garer leur véhicule. De ce fait, les clients doivent parquer leur auto sur un terrain situé en face du magasin, puis traverser la route pour faire leurs courses. Afin de mettre fin à cette situation qu’elle juge « périlleuse » pour sa clientèle, la direction a, par l’intermédiaire de son avocat Me Chicheportiche, déposé un référé devant le tribunal de première instance de Papeete, afin que le barrage soit levé.

Pour l’avocat, s’appuyant sur deux constats d’huissier, « la levée du barrage filtrant est demandée pour prévenir un dommage imminent. C’est un danger pour la  sécurité des clients qui prennent des risques en traversant la route pour se rendre au magasin, surtout par temps de pluie. »

De son coté, le conseil de O oe to oe rima, Me Jannot, estime que si danger il y a, ce n’est pas du fait des grévistes et du barrage filtrant, mais bien de la direction de Toa Moorea. Direction qui, suite a des travaux d’aménagement du parking situé dans l’enceinte de la grande surface, utilise un terrain situé de l’autre coté de la route comme parking. En outre, l’avocat estime que le tribunal de première instance n’est pas compétent pour juger des risques au niveau de la circulation. Et que c’est au maire de se prononcer. Cette compétence lui revenant.

 SON 01 Toa moorea

Rendez vous est pris jeudi 21 mars à 10 heures pour le délibéré du tribunal sur ce référé.

Article précedent

Marchés du Swac : les recours repoussés de 24 heures

Article suivant

Le débat sur la fin de vie, combat posthume de Roland Oldham

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

La direction du Champion Toa Moorea demande la levée du barrage filtrant