AFPENVIRONNEMENTINTERNATIONAL

La météo clémente dope l'ouverture des soldes

Paris (AFP) – Le beau temps a dopé mercredi la fréquentation de certaines enseignes pour le lancement des soldes mais, après une saison très difficile, les commerçants se montrent plutôt prudents sur le succès de l’opération face aux promotions qui se multiplient toute l’année.

A Paris, dès le matin, plusieurs centaines de clients se pressaient dans les boutiques de la gare Saint-Lazare, où Emmanuel Macron était venu inaugurer les soldes.

Pour le ministre de l’Economie, « les soldes restent (…) un moment important ». Cette année, « les attentes des commerçants sont fortes » après une saison difficile, marquée par une météo capricieuse et des mouvements sociaux qui ont pesé sur la fréquentation des magasins, a-t-il expliqué. Certains détaillants ont affiché des baisses de chiffre d’affaires de -20 à -30%, selon l’Union du commerce de centre-ville.

Du côté des consommateurs aussi, « il y a toujours une attente », a déclaré à l’AFP mercredi après-midi la secrétaire d’Etat au Commerce, Martine Pinville, après avoir rendu visite à plusieurs petits commerçants. 

« Même s’il y a des promotions le reste de l’année, les soldes restent un moment privilégié pour faire de bonnes affaires », a-t-elle expliqué.

« J’ai senti, qu’après des moments difficiles, les commerçants avaient plutôt le moral. Ils commencent à sentir une reprise d’activité, et les soldes devraient y contribuer », ajoute-t-elle.

Ainsi, Aurélie Mazères, responsable d’une boutique Petit Bateau, se montrait mercredi plutôt satisfaite. « Ça démarre bien, le soleil est avec nous, donc cela augure de bons soldes. »

Le cabinet d’analyse Kurt Salmon notait également un bon démarrage dans la capitale, et anticipe que l’activité de ces soldes d’été devrait montrer une hausse de 3 à 4% par rapport à l’année dernière.

La directrice générale d’Etam, Marie Schott, se déclare, elle, « plus partagée quant à l’éventuel succès des soldes. Il y a du monde, c’est vrai, mais il y a eu aussi beaucoup de ventes privées ces dernières semaines », qui captent une partie des achats autrefois réservés aux soldes. 

Au Printemps, malgré la venue en nombre des Parisiens, c’est la clientèle internationale qui faisait défaut. A 17H00, l’activité était en baisse de 4% par rapport à l’an dernier, pénalisée par le recul des ventes d’accessoires de luxe.

« Nous savons très bien que les soldes ne sont plus comme avant (…). Nous verrons bien ce que cela nous rapportera, même si on sait que cela ne devrait pas représenter beaucoup en termes de chiffre d’affaires », estimaient les commerçants parisiens, interrogés mercredi après-midi par la CCI Paris Ile de France.

– Débuts plus timides en province –

En province, les soldes ont démarré plus timidement.

A Bordeaux comme à Rennes, la foule n’était pas franchement au rendez-vous mercredi matin. 

« Le beau temps c’est bon pour les soldes, mais on sait aussi d’expérience que les gens restent chez eux lors des trop grosses chaleurs. Or aujourd’hui, on attend 34 degrés sur Bordeaux, donc pas forcément idéal pour lancer les soldes », déclarait mercredi midi Christian Baulme, président de la principale association de commerçants bordelais.

A Lyon, dont les magasins affichent des rabais à -50 ou -70%, le gros des soldes se fait plutôt sur la fin de journée ou le weekend, mais certains clients comme Yvette, 68 ans, étaient présents dès potron-minet. « On est des lève-tôt, nous, c’est normal. Et comme ça, on est sûr de trouver sa pointure ! ».

Au centre commercial de la Part-Dieu aussi, les clients étaient aussi au rendez-vous, avec une fréquentation en hausse de 3% à 17H00. « C’est une bonne première journée de soldes, les gens ont profité de l’accalmie météorologique pour se faire plaisir », note sa directrice, Véronique Margerie.

Sur internet, Emmanuel Brunet directeur général d’Eulerian, qui mesure le trafic sur 40% des sites internet français, note « un petit ralentissement » par rapport à d’habitude, avec une fréquentation en hausse de seulement 2% à 16H00, contre +6% en janvier. « Traditionnellement quand il fait beau, les gens préfèrent faire leur shopping en boutiques, plutôt que devant leur ordinateur », remarque-t-il.

Sarenza affichait tout de même une activité en hausse 30% à 17H00.

Une commerçante prépare une vitrine au premier jour des soldes, à Strasbourg (Bas-Rhin) le 22 juin 2016. © AFP

© AFP FREDERICK FLORIN
Une commerçante prépare une vitrine au premier jour des soldes, à Strasbourg (Bas-Rhin) le 22 juin 2016

Article précedent

Notre-Dame-des-Landes: un nouveau recours contre le référendum rejeté par le Conseil d'État

Article suivant

Journal de 07:30 le 22/06/16

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

La météo clémente dope l'ouverture des soldes