ACTUS LOCALESECONOMIETOURISMETRANSPORTS

LATAM se déclare en faillite

Incapable de faire face à ses échéances dans la crise du covid-19, a compagnie LATAM s’est déclarée en cessation de paiements aux États-Unis, mais annoncé que cette décision n’aurait pas d’impact immédiat sur ses vols commerciaux ou cargo.

C’est la plus grande compagnie aérienne sud-américaine qui vient de mettre un genou à terre, en se plaçant sous la protection du chapitre 11 du code américain des faillites. À l’annonce de cette décision, l’action LATAM a perdu 36% dans la journée à la bourse de New York.

LATAM est issu de la fusion en 2010 de LAN Chile et de la compagnie brésilienne TAM, et compte 320 appareils et quelque 40 000 employés. Delta Airlines détient 20% de son capital, et Qatar Airways 10%. Son revenu net en 2019 s’élevait à 190,4 millions USD pour 74 millions de passagers transportés, et elle est endettée à hauteur de 7 milliards USD. Ses réserves se montent à 1,3 milliards USD, et elle pourrait disposer d’un prêt de 900 millions de certains de ses actionnaires, les familles Cueto et Amaro, et Qatar Airways.

La déclaration, sous le « Chapter 11 » est une procédure de sauvegarde qui permet aux entreprises de procéder à une réorganisation en gardant le contrôle de leurs propres opérations. Pour l’instant, a annoncé la compagnie, LATAM ne réduit pas plus son programme de vol, déjà sévèrement amputé par les restrictions de vols internationaux.

En Polynésie, que LATAM desservait toujours avant la fermeture de l’aéroport, la compagnie a fermé ses bureaux en 2016 et confié la commercialisation à Air Tahiti Nui, avec qui elle a passé un accord de partage de code.

Article précedent

Honteux : on ne remercie pas suffisamment Mark ! - Edito 26/05/2020

Article suivant

Journal de 12:00, le 26/05/2020

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

LATAM se déclare en faillite