ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Le « Monsieur Chine » du Pays Hiria Ottino est de retour

Hiria Ottino est de retour auprès du président Edouard Fritch. Ce spécialiste des relations internationales et notamment auprès de la Chine devra relancer tous les projets laissés en stand-by depuis son départ en juin 2015.

Démissionnaire en juin 2015, officiellement pour raisons de santé, le spécialiste des questions internationales et notamment de la Chine, Hiria Ottino, est de retour auprès du gouvernement Fritch, mais en tant que prestataire de service cette fois-ci et directement auprès du cabinet de la présidence ! Le très discret Hiria Ottino a fait son retour  le 1er février dernier. Il aura pour tâche principale de relancer tous les projets chinois actuellement en stand-by. Selon nos informations, la vente des terres, le respect des règlementations du travail en vigueur au fenua, ou encore la non-négociation des salaires à la baisse, sont quelques-uns des principes sur lesquels le Pays ne devrait pas transiger avec les investisseurs chinois. Par ailleurs, le Pays souhaite que la défiscalisation soit réservée aux acteurs économiques locaux, et non aux investisseurs chinois, mais avec une politique fiscale plus incitative pour les étrangers.

De tous les gouvernements

Rappelons que Hiria Ottino a travaillé avec tous les gouvernements depuis 2004, de Gaston Flosse à Oscar Temaru, en passant par Gaston Tong Sang et Edouard Fritch. Aujourd’hui, le « Monsieur Chine » du Pays, que l’on disait proche de Gaston Flosse, est de retour auprès du gouvernement Fritch. Et l’élection de Hiria Ottino, en octobre dernier, à la tête de l’Association d’amitié Pacifique-Chine y est sans doute pour quelque chose. En effet, l’objectif de ladite association est de promouvoir l’amitié entre tous les membres et la République populaire de Chine, ou encore de coopérer à des projets d’intérêts mutuels, y compris des activités culturelles, éducatives et économiques.

Une délégation de l’aviation civile chinoise en Polynésie

On retrouve d’ailleurs, parmi les membres fondateurs de cette association, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Nouvelle-Calédonie, les États fédérés de Micronésie, Fidji, Hawaï, les Îles Salomon, Tonga, Vanuatu et Tahiti… Il y a quelques mois, Hiria Ottino avait accompagné la délégation de l’Association du peuple chinois pour l’amitié avec l’étranger (APCAE) en Nouvelle-Calédonie. Et dans deux semaines, c’est une large délégation de l’aviation civile chinoise qui débarquera en Polynésie…

Article précedent

Cyril Tetuanui condamné à un an ferme et deux ans d’inéligibilité

Article suivant

Le CETA poursuit son laborieux parcours devant le Parlement européen

2 Commentaires

  1. HIRINAKE
    14 février 2017 à 19h02 — Répondre

    E NOHU TERA TAATA…A ARA MAITAI PERETITENI O OE TE FATIFATI IA TAE I TE HOE MAHANA NO TE MEA AITA ROA TU O OTETINO E ROHI NO TO TAUA FENUA…

  2. Tiare
    16 février 2017 à 9h08 — Répondre

    Bientôt on verra plein de chinois se préciper pour acheter des perles noires par bus entiers, chez qui vous savez…

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le « Monsieur Chine » du Pays Hiria Ottino est de retour