ACTUS LOCALESJUSTICE

Cyril Tetuanui condamné à un an ferme et deux ans d’inéligibilité

© Cédric Valax

Le président du SPC et maire de Tumaraa a été condamné mardi à un an de prison ferme et deux ans d’inéligibilité. L’élu a été reconnu coupable d’avoir accordé des faveurs à un commerçant de Raiatea, Médéric Tavaearii, contre un versement de 1,5 million de Fcfp. Son avocat a l’intention de faire appel.

Tout a commencé par une enquête de la gendarmerie sur un trafic de stupéfiants. Lors d’une perquisition menée au domicile d’un commerçant de Raiatea, Médéric Tavaearii, les enquêteurs ont découvert une note signée du maire de Tumaraa, Cyril Tetuanui, s’engageant à respecter ses « promesses ». Les enquêteurs ont ensuite découvert que le commerçant avait versé 1,5 million de Fcfp à l’élu, qu’il embauchait la fille du maire dans une de ses boulangeries, qu’il fournissait le pain pour la cantine scolaire de Tumaraa, qu’il bénéficiait gracieusement d’un véhicule de la mairie et qu’il disposait d’emplacement de choix lors des festivités du Heiva…

Mardi matin, le maire et président du Syndicat pour la promotion des communes, Cyril Tetuanui, a été condamné à un an de prison ferme et deux ans d’inéligibilité. Le représentant du parquet avait requis deux ans de prison fermes, la révocation d’un sursis d’un an prononcé en 2012, et cinq ans d’inéligibilité. Contre le commerçant de Raiatea, il avait demandé deux ans de prison fermes et cinq ans d’exclusion de tout marchés publics. Médéric Tavaearii a été condamné à un an de prison avec sursis. L’avocat de Cyril Tetuanui, Me François Quinquis, a annoncé son intention de faire appel.

Rappelons que Cyril Tetuanui a déjà été condamné en 2012 pour « trafic d’influence » et en 2016 pour « favoritisme ». Le tavana a d’ailleurs écopé d’une peine d’inéligibilité qu’il n’a jamais effectuée grâce à un « oubli » de l’administration qui ne lui a jamais notifié sa condamnation.

Article précedent

Tatauroscope du mercredi 15 février 2017

Article suivant

Le "Monsieur Chine" du Pays Hiria Ottino est de retour

8 Commentaires

  1. Hirinake
    14 février 2017 à 9h52 — Répondre

    A cette allure il collectionne pas mal de casseroles…qu’il finira par depasser le Vieux Lion, surtout qu’ils ont le meme avocat. MDR

  2. paku
    14 février 2017 à 12h37 — Répondre

    belle brochette volotonomistes voleurs

  3. MATA
    14 février 2017 à 14h28 — Répondre

    Comment a-t-il pu être élu tavana? Ensuite comment a-t-il pu être élu à la présidence du SPC? Enfin, n’a-t-il pas un devoir d’exemplarité envers les citoyens français que nous sommes? Quelle honte, quelle honte de découvrir jour après jour que notre gouvernance est pourrie jusqu’à sa moelle. Au moins peut-être que grâce à ce tetuanui, la Polynésie française risque d’atteindre la 1ère place au classement des collectivités et régions d’outre mer les plus corrompus. Nunaa a tia i nia.

  4. moana
    14 février 2017 à 17h34 — Répondre

    il était temps que des peines d’emprisonnement soient enfin prononcées à l’encontre de tous ces profiteurs du système démocratique. Ces pourris n’ont jamais assez, maire , président SPC, madame sénatrice, représentante à l’assemblée, ils doivent côtés au minimum à + de 2 000 000 / mois sans compter les emplois donnés à la famille sur la cassette de sénatrice..;ce n’est toujours pas assez. Au suivant et des mandats de dépôts à Nutaania pour calmer ces pourriticiens.

  5. Tiare
    15 février 2017 à 5h50 — Répondre

    Ce n’est pas qu’une affaire de 50 baguettes comme le clame haut et fort Maître Quinquis.De toutes façons, comme il n’y a plus de places à Nuutania M. Tetuanui restera dehors,libre comme l’air.

  6. 15 février 2017 à 6h00 — Répondre

    Tous au trou! tout ces profiteurs du système qui cumulent les emplois et qui s’en mettent pleins les poches ! nettoyons le Fenua et redonnons lui un nouveau souffle !

  7. 15 février 2017 à 7h00 — Répondre

    Voilà où mène le laxisme judiciaire vis à vis des délinquants en cols blanc. Condamné mais peine « oubliée » et le revoilà. Pour une affaire arrivée au tribunal, combien sont dissimulées sous le tapis ? Comme pour les fichés S, le laxisme est une complicité de fait qui encourage à la récidive et à la radicalisation. C’est tout de même surprenant qu’après les jugements précédents plutôt compréhensifs avec GTS, Titi, Fritch, etc … Tetuanui se soit pris une gamelle … Surement une amabilité pour remercier sa délicate épouse, la très distinguée Lana « De » Tetuanui pour ses propose tenus sur la magistrature il y a de cela quelques mois à peine … N’y voyez aucune sévèrité braves gens, citoyens ordinaires soumis à l’arbitraire, nul doute qu’en appel et en cassation ils s’en sortiront plus blanc que blanc. Mélenchon prétend qu’il sera au deuxième tour et qu’avec lui président ceux qui nous oppriment « s’en iront chassés par son balai magique révolutionnaire » … dans quelques mois nous sauront si notre « Trump » sera Merluche et son grand remue ménage assainira le marigot.

  8. Iritahua
    15 février 2017 à 9h05 — Répondre

    Au chômage, Je vais m’inscrire à la grande école du tahoeraa pour toucher une bonne indemnité.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Cyril Tetuanui condamné à un an ferme et deux ans d’inéligibilité