ACTUS LOCALESECONOMIESOCIAL

Les 4 magasins Carrefour en grève

© Cédric Valax

La première rencontre entre l’intersyndicale et les différentes directions des magasins Carrefour de Tahiti n’a pas permis de trouver un accord. La grève devient donc effective dès demain, mardi 22 décembre. Les syndicats estiment que 70 à 80% des personnels seront en grève.

Deux jours avant le réveillon, la grève va débuter dans les quatre magasins Carrefour de Punaauia, Arue, Faa’a et Taravao. Une première rencontre lundi après-midi avec les directeurs des magasins a déçu l’intersyndicale, « qui apparemment n’ont pas le pouvoir de décider », dit Atonia Teriinohorai de O Oe To Oe Rima. La demande des syndicats de rencontrer Nancy Wane, ou mieux encore Louis Wane « parce que lui il est quand même humain, dit le syndicaliste, par rapport à sa fille, par rapport à la DGRH ». Cette directrice, très contestée par les syndicats, était absente des rencontres de lundi.

Si Nancy Wane avait déjà indiqué qu’en cas de grève les magasins Carrefour s’organiseraient en conséquence, l’intersyndicale table sur « 70 à 80% de grévistes. Vous savez qu’on sait très bien organiser une grève, ça on sait le faire », disait Atonia Teriinohorai lundi soir.

Les parties n’ont pas encore convenu d’une prochaine rencontre ; en tout état de cause, elle ne pourra avoir lieu que mardi après-midi, dit-il, car tous les secrétaires généraux des centrales syndicales seront demain matin en séance au Cesec.

 

 

Article précedent

Avenir Makatea bientôt rachetée par une société néo-zélandaise

Article suivant

Répondeur de 6h30, le 22/12/2020

1 Commentaire

  1. 22 décembre 2020 à 5h52 — Répondre

    Nous avons vécu, ça n’est pas fini, une année que l’on peut qualifier de pourrie, confinement, déconfinements, couvre-feu, interdictions de vente d’alcools, des contaminations qui ont débutés avec des inconscients de fonctionnaires, tout droit arrivés de métropole, qui n’ont pas trouvé d’autres moyens de contourner l’interdiction des « Fêtes de Bayonne » en France qu’en venant s’éclater ici dans un « Piment rouge »  bondé, et pour couronner le tout une cinquantaine de gendarmes déclarés positifs à leur retour de Polynésie dans l’hexagone, ce qui laisse supposer qu’ils ont participé à la contamination. Nos fêtes de fin d’année sous la menace d’un virus tenace, avec des restrictions, un Noël avec distanciation mais en famille, et une Saint Sylvestre cadenassée. Et voilà que pour couronner le tout, les syndicalistes n’ont pas trouvé autre chose pour « égayer » les fêtes que de nous imposer une grève des Carrefours, histoire d’en rajouter une couche à cette année 2020 qui restera une année noire. Merci à eux qui, soyons en persuadés, ne seront pas privés ni de dindes ni de champagne.

Laisser un commentaire

PARTAGER

Les 4 magasins Carrefour en grève