ACTUS LOCALESJUSTICE

L’éviction de Jonas Tahuaitu du Secosud était légale

Le tribunal administratif de Papeete a finalement rejeté jeudi la « protestation » du député et conseiller municipal de Teva i uta, Jonas Tahuaitu, contre son éviction du Secosud. Le tribunal a estimé, contre les conclusions de son rapporteur public, que la procédure était bien légale.

Nouveau revers juridique pour les opposants à EDT dans l’affaire du marché du Syndicat pour l’électrification des communes du Sud de Tahiti (Secosud). Jeudi après-midi, le tribunal administratif de Papeete n’a pas suivi les réquisitions de son rapporteur public dans l’affaire de l’éviction du député et conseiller municipal, Jonas Tahuaitu, de son poste de suppléant au Secosud. Le tribunal administratif indique que « le conseil municipal dispose d’un large pouvoir d’appréciation pour décider de procéder, sous le contrôle du juge de l’élection, à de nouvelles désignations de ses délégués dans un organisme extérieur ». Le tribunal estime que « le passage de M. Tahuaitu dans l’opposition municipale » pouvait bien « justifier légalement qu’il soit procédé à une nouvelle désignation des représentants de la commune audit syndicat ». La protestation de Jonas Tahuaitu a donc été rejetée.

Rappelons que Jonas Tahuaitu était, jusqu’au 13 février dernier, le suppléant du maire de Teva i uta, Tearii Alpha, au Secosud. Mais lorsqu’il avait fait savoir à son tavana qu’il ne voterait pas pour le même candidat que lui pour l’attribution du marché de la distribution d’électricité au Sud de Tahiti, Tearii Alpha avait fait voter une délibération pour changer son suppléant.

Article précedent

Le Ia Mana Te Nunaa appelle à l’abstention

Article suivant

Yves Conroy condamné à 18 mois ferme

1 Commentaire

  1. teriivaea
    28 avril 2017 à 20h43 — Répondre

    La déclaration du maire de Teva i uta selon laquelle Jonas Tahuaitu avait démissionné de ses fonctions de délégué au SECOSUD, déclaration exprimée manifestement dans le but de tromper son conseil municipal, a été attestée sur l’honneur par plusieurs témoins. Curieux que le Tribunal ne fasse pas état de ces pièces à conviction…Qu’à cela ne tienne, on ne doit pas laisser passer une telle immoralité, quand bien même elle a été « jugée légale » par la TAPF et il faut présenter ces attestations à la population pour qu’elle se rende compte de ce qui se passe, après tous les épisodes rocambolesques déjà endurés où certains pouvoirs se sont manifestement concertés pour servir le seul intérêt particulier d’EDT ENGIE. Il ne faut pas capituler devant le pouvoir de l’argent et, s’il le faut, il conviendra de porter ce dossier au delà du cadre national et pourquoi pas à l’ONU. Il n’y guère d’exemple plus flagrant que l’emprise sidérante d’EDT ENGIE en matière de néocolonialisme dans notre pays.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

L’éviction de Jonas Tahuaitu du Secosud était légale