ACTUS LOCALESPOLITIQUE

« La réforme de l’impôt sur les transactions participera à l’équité »

Anne Bolliet © Antoine Samoyeau

Anne Bolliet © Antoine Samoyeau

Radio 1 publie la suite de l’interview exclusive accordée par l’inspectrice générale des finances aujourd’hui « honoraire », Anne Bolliet, en vacances en Polynésie. Après avoir participé à la rédaction du dernier rapport de l’Igas en 2014 sur le financement du régime de solidarité de la Polynésie, elle détaille son analyse sur la réforme de la protection sociale.

Anne Bolliet reconnaît qu’il y a déjà eu un effort important des partenaires sociaux pour permettre le retour à l’équilibre de la branche maladie. Elle estime aujourd’hui que le « sujet du jour » concerne la retraite.


Lorsqu’elle évoque le financement de la protection sociale en Polynésie, Anne Bolliet prend l’exemple de la contribution sociale généralisée (CSG) en métropole qui est assise « sur l’ensemble des revenus ». Elle estime que le Pays pourrait s’inspirer de ce fonctionnement notamment grâce à la réforme de l’impôt sur les transactions. « Cette question de l’impôt sur les transactions est certes très difficile à mettre en œuvre, mais ça participe sans doute à ce qui s’appelle l’équité ».


Anne Bolliet revient sur l’assujettissement des fonctionnaires d’Etat à la CPS, proposé par le rapport de 2014 et qui avait suscité de vives réactions. Elle estime pourtant que cette piste « reviendra parce qu’elle règle beaucoup de questions ».


Enfin, l’ancienne inspectrice générale des finances revient sur une autre piste « assez imaginative » abordée par le rapport de 2014. Celle d’affecter un jour de cotisation par an au financement du régime de solidarité de la Polynésie, à la manière de la journée de « solidarité » mise en place en métropole après la canicule de 2003.


Article précedent

RÉPONDEUR DE 15:30, LE 25/08/15

Article suivant

Jérémy Flores remporte la Billabong Pro Tahiti 2015

1 Commentaire

  1. microstring
    26 août 2015 à 12h22 — Répondre

    Cette dame oublie que la Polynésie française se doit d’éviter de copier ce que fait la Métropole en matière sociale. Le déficit des caisses de sécurité sociale est dramatique…

Laisser un commentaire

PARTAGER

« La réforme de l’impôt sur les transactions participera à l’équité »