ACTUS LOCALESECONOMIESANTÉ

Matériel médical : le point de Jacques Raynal sur les vols vers Shanghai et la continuité territoriale

Lors du point presse quotidien de la cellule de crise sanitaire du Pays, le ministre de la santé Jacques Raynal est revenu en détail sur les liaisons aériennes qui doivent permettre au pays de mieux s’équiper face à l’épidémie de coronavirus. Et maintenir le lien avec la métropole dans les semaines à venir.

Le vol cargo d’Air Tahiti a bien décollé de Faa’a hier soir et est arrivé à Tokyo en début de journée. Il doit se rendre à Shanghai pour embarquer du matériel médical avant de revenir « d’ici trois jours » au fenua, comme l’estime Jacques Raynal. « Ce vol doit permettre de renforcer les structures de santé en matériel, notamment en respirateurs », détaille le ministre. Il doit en outre convoyer des masques et des kits de protection individuels, ainsi que du matériel nécessaire aux tests de dépistage.

Le gouvernement avait annoncé la semaine dernière la commande de 4 millions de masques, sans qu’on sache aujourd’hui si l’ensemble de cette commande sera honorée lors de ce premier vol cargo. Une seconde liaison vers Shanghai est quoiqu’il arrive programmée « avec un volume de commande équivalent », pointe Jacques Raynal qui exclut une distribution générale de masques à la population. « Ils irons à ceux qui en ont besoin », dit-il. À savoir, le personnel soignant, mais aussi les travailleurs exposés.

Un vol hebdomadaire de continuité territoriale « très rapidement »

Le ministre de la Santé est aussi revenu sur la mise en place de vols de continuité territoriale, promis par l’État depuis plusieurs jours. Citant des informations du Haussariat, Jacques Raynal a déclaré que ces « liaisons hebdomadaires », qui transporteront prioritairement du matériel médical, de l’alimentation et du fret, seront mises en place « très rapidement ». Ces vols qui devraient transiter par Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, serviront aussi, bien sûr, aux évacuations sanitaires vers la Métropole et, pour ce qui est des deux premières rotations, au rapatriement de métropolitains en confinement au fenua. Mais, a précisé un communiqué du Pays plus tard dans l’après-midi, « ces vols ne seront en aucun cas des vols commerciaux. »

En revanche, le transport de Polynésiens depuis Paris vers Tahiti n’est pas prévu, sauf retour d’évacuation sanitaire.

Enfin, le gouvernement a précisé la situation des personnes en confinement strict : un certain nombre d’entre elles, confinées depuis 14 jours après leur arrivée à Tahiti, et ne présentant aucun symptôme épidémique, vont sortir du confinement strict à partir du mercredi 1er avril 2020. Elles seront naturellement soumises aux règles générales de circulation. En revanche, pour  les personnes originaires des îles et des archipels qui souhaitent retourner chez elles, « leur acheminement sera envisagé à partir de la levée du confinement général. Chaque cas sera étudié de manière à prévoir une organisation globale des rapatriements. »

 

Article précedent

Boulangers et pêcheurs autorisés à se déplacer

Article suivant

CAVIAR D'AUBERGINES LOCALES

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Matériel médical : le point de Jacques Raynal sur les vols vers Shanghai et la continuité territoriale