INTERNATIONAL

Noce collective dans une prison de Colombie

Cali (Colombie) (AFP) – La prison colombienne de Villahermosa a servi vendredi à la fois d’église et de salle des fêtes pour le mariage collectif de 17 détenus qui, en dépit d’être derrière les barreaux, ont décidé de s’unir à leurs fiancées.

En robes longues ou courtes, pudiques ou largement décolletées, certaines arborant un voile, mais toutes vêtues de blanc, les mariées sont entrées dans cette prison de Cali, troisième ville de Colombie (nord-ouest) accompagnées de proches, qui ont été les témoins de ces noces peu ordinaires.

Parmi les nouveaux mariés, Oscar Ivan Henao, 39 ans, et Magda Gonzalez, 31 ans, qui se sont dit « oui », avant un déjeuner, arrosé de soda à la pomme et couronné du traditionnel gâteau.

Tous deux avaient décidé de s’unir en avril dernier, mais entretemps le fiancé a été arrêté pour « tentative d’extorsion » de fonds alors qu’il essayait de trouver de l’argent pour financer la noce.

Quand l’opportunité de participer à la cérémonie collective s’est présentée, ils n’ont pas hésité et vendredi, le marié a en outre pu faire la connaissance de son fils, né il y a à peine plus de deux semaines.

Il espère maintenant que la justice commue sa peine d’un an et demi en assignation à résidence afin de pouvoir être auprès de sa famille.

« Le bébé et moi l’attendons avec impatience à la maison », a déclaré à l’AFP Magda Gonzalez, en ajoutant que « ce n’est pas facile » de rentrer chez elle sans son nouvel époux.

Les fiancées arrivent à la prison de Villahermosa pour une céromonie de mariages collectifs, le 19 août 2016 à Cali, en Colombie. © AFP

© AFP LUIS ROBAYO
Les fiancées arrivent à la prison de Villahermosa pour une céromonie de mariages collectifs, le 19 août 2016 à Cali, en Colombie

Article précedent

Viacom: la famille Redstone reprend le pouvoir avec le départ du PDG

Article suivant

Libye: 2,4 millions de personnes ont besoin d'une aide humanitaire

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Noce collective dans une prison de Colombie