ACTUS LOCALESJUSTICE

Nouvelle enquête préliminaire visant Reynald Temarii

Le journal Le Monde révèle jeudi l’ouverture d’une nouvelle enquête préliminaire du parquet national financier à Paris sur les conditions d’attribution des Coupes du Monde 2018 et 2022. Selon le quotidien national, Reynald Temarii fait partie des trois « protagonistes français » qui « devraient focaliser » l’attention du parquet financier. L’intéressé dément la moindre « corruption » et affirme, au micro de Radio 1, avoir déjà donné tous les éléments aux enquêteurs lors de son audition en 2015.

La justice française a ouvert à son tour une enquête préliminaire sur l’attribution des Coupes du monde 2018 et 2022. Selon les révélations du journal Le Monde de jeudi, le parquet national financier de Paris a ouvert une enquête courant 2016 pour « corruption privée », « association de malfaiteurs », « trafic d’influence et recel de trafic d’influence ». L’ancien président de la Fifa, Joseph Blatter, a d’ailleurs été entendu la semaine dernière par les enquêteurs. Toujours selon Le Monde : « Le parquet national financier devrait focaliser son attention sur les protagonistes français de l’affaire liée à l’attribution des deux prochains mondiaux. A savoir le Tahitien, Reynald Temarii (…), le Français Jérôme Valcke (…), et son compatriote Michel Platini ».

Déjà suspendu 8 ans de toute activité liée au football pour avoir accepté 36,4 millions de Fcfp du Qatari Mohamed Ben Hammam pour couvrir ses frais de procédure devant les instances disciplinaires de la Fifa, Reynald Temarii a déjà été entendu en 2015 sous le statut de « suspect libre » par la DSP dans le cadre d’une enquête du parquet de Papeete sur ces mêmes faits. A l’époque, le parquet de Papeete avait ouvert une enquête pour prendre les devants, suite aux investigations de la justice américaine et du parquet Suisse pour ces mêmes faits.

Reynald Temarii : « Ce n’est pas une nouvelle affaire »

Contacté jeudi, l’ancien ministre et footballeur indique qu’il ne s’agit pas, selon lui, d’une « nouvelle affaire » mais de la « suite » des investigations menées par la DSP en 2015. Il maintient aujourd’hui ne jamais avoir accepté l’argent du Qatari en contrepartie de son vote pour l’attribution d’un mondial de football, et affirme avoir donné tous les justificatifs de sa bonne foi aux enquêteurs de la DSP.

Contraint de quitter le milieu du football en Polynésie, Reynald Temarii travaille actuellement à l’organisation des Coupes du monde de va’a 2017 et 2018 en Polynésie. Egalement de retour en politique au Tahoeraa depuis quelques mois, Reynald Temarii organise actuellement la campagne du candidat Moana Greig sur la première circonscription aux législatives.

Article précedent

Yves Conroy condamné à 18 mois ferme

Article suivant

Tatauroscope du vendrdi 28 avril 2017

4 Commentaires

  1. MATA
    27 avril 2017 à 11h06 — Répondre

    …un futur président du Pays.LOL

  2. Iritahua
    28 avril 2017 à 6h47 — Répondre

    Tous les même, une fois qu’on a goûté un Ministère, on ne peut plus s’en passer des magouilles. L’élève suit le maître.

  3. paku
    28 avril 2017 à 10h26 — Répondre

    bébé fei

  4. Hirinake
    29 avril 2017 à 8h12 — Répondre

    C’est une HONTE pour le Fenua ce mec-la et arrogant en plus ! DEHORS Moa Hinu va

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Nouvelle enquête préliminaire visant Reynald Temarii