AFPINTERNATIONALMONDE

"Pokétourisme" en Espagne: les joueurs se bousculent pour devenir guides

Madrid (AFP) – En quelque jours, plus de 2.000 experts ès-Pokémon Go ont postulé en Espagne pour devenir guides de groupes d’accros du jeu vidéo lors de circuits de « chasse » des monstres virtuels organisés par un tour-opérateur.

La société Junior Travel, basée à Grenade (sud), entend profiter du filon de la frénésie planétaire suscitée par le jeu pour mobiles: elle a publié jeudi une annonce pour recruter des experts — ils doivent avoir atteint le niveau 20 sur les 40 du jeu —  qui puissent servir de guides à d’autres joueurs, d’une ville espagnole à l’autre.

Selon son gérant, Antonio Barragan, le tour-opérateur a déjà reçu plus de 2.000 candidatures pour ce petit boulot payé 30 euros par jour, dans un pays qui présente toujours un taux de chômage supérieur à 20%. 

« On reçoit trois ou quatre candidatures à la minute. Le garçon qui s’occupe des ressources humaines est un peu débordé », a-t-il déclaré lundi à l’AFP.

Junior Travel propose d’emmener les joueurs en autocar ailleurs que dans leur ville de résidence, en commençant dès samedi par la région méridionale d’Andalousie. Les moniteurs seront chargés de guider des groupes de 25 ou 30 joueurs qui paieront chacun 18 à 43 euros par jour pour partir « capturer » les monstres virtuels sur leurs smartphones…

D’autres entreprises espagnoles entendent tirer profit de ce « pokétourisme »: la société Felices Vacaciones (Joyeuses vacances) propose sur son site web un circuit de « safari Pokémon Go » aux Etats-Unis, comprenant 11 nuitées pour 1.695 euros, passant par Las Vegas, San Francisco ou New York.

Une autre entreprise, Weekendesk, vend des « pokescapades » à partir de différents hôtels de la côte espagnole.

Un utilisateur de l'application Pokémon Go, le 14 juillet 2016 à Barcelone. © AFP

© AFP/Archives JOSEP LAGO
Un utilisateur de l’application Pokémon Go, le 14 juillet 2016 à Barcelone

Article précedent

JO-2016: de nouvelles médailles pour les françiais dans le sillage des nageurs ?

Article suivant

Une mineure, qui se disait prête à commettre un attentat, déférée

1 Commentaire

  1. 9 août 2016 à 20h50 — Répondre

    Pourquoi pas, mais ce jeu devient un peu fou, faire des kilomètres pour trouver un pokémon..

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

"Pokétourisme" en Espagne: les joueurs se bousculent pour devenir guides