ACTUS LOCALESNON CLASSÉNOUVELLE-CALEDONIEPOLITIQUEPRÉSIDENTIELLES

Présidentielle 2022 : l’Hebdo de la campagne Outre-mer

Chaque lundi, Outremers360 fait le récapitulatif hebdomadaire de la campagne présidentielle. La semaine passée a notamment été rythmée par l’officialisation de la candidature de Christiane Taubira, les nouveaux soutiens qui se sont fait connaître, surtout en Nouvelle-Calédonie ou encore, la présentation du programme de la candidate PS Anne Hidalgo et particulièrement ses propositions pour les Outre-mer.

Les soutiens à Emmanuel Macron se multiplie en Nouvelle-Calédonie

Après la constitution d’un comité de soutien, essentiellement composé de maires, et présidé par Sonia Lagarde, c’est la présidente de la province Sud, Sonia Backès, qui a annoncé dans une interview au Figaro apporter son soutien à la possible candidature du président de la République Emmanuel Macron.

« Emmanuel Macron est le seul à posséder une réelle connaissance du dossier calédonien. Il a eu le courage, sous son quinquennat, d’aller jusqu’au bout des trois référendums, sans jamais céder au chantage des indépendantistes. Il a une vision pour notre territoire avec son projet d’axe indopacifique, qui place la Nouvelle-Calédonie au centre d’une stratégie nationale ambitieuse. Il a tout mon soutien pour l’élection présidentielle », a déclaré la chef du parti non indépendantiste Les Républicains Calédoniens.

Dans la foulée, dix élus locaux non indépendantistes ont annoncé apporter leur soutien à la candidature d’Emmanuel Macron. « Nous savons pouvoir compter sur la maîtrise du dossier calédonien, et le courage d’Emmanuel Macron pour la construction de l’avenir de la Nouvelle-Calédonie », ont-ils estimé, appelant « les élus locaux, les personnalités de la société civile, les habitants qui veulent apporter une voix positive et constructive » à rejoindre le comité calédonien de soutien à Emmanuel Macron, présidé par la maire de Nouméa, Sonia Lagarde.

Le Rassemblement-LR fidèle à Valérie Pécresse

Toujours en Nouvelle-Calédonie, c’est un comité de soutien à la candidate LR, Valérie Pécresse, constitué autour du Rassemblement-LR, qui a également été créé début 2022 lors d’une visioconférence avec la candidate et son conseiller Outre-mer, Patrick Karam. « Il est important, en tant que Calédonien, d’avoir à la tête de l’État quelqu’un qui comprenne bien les difficultés de ceux qui sont dans les Collectivités territoriales » a déclaré Pascal Vittori, maire de Boulouparis et représentant du parti calédonien Les Centristes, qui co-préside ce comité de soutien avec Virginie Ruffenach, représentante Le Rassemblement-LR au Congrès. Valérie Pécresse a défendu « un projet calédonien par les néo-calédoniens ».

Accès à l’emploi et lutte contre la vie chère : le programme d’Anne Hidalgo

La candidate socialiste a dévoilé la semaine dernière son programme, et parmi les propositions intéressant les Outre-mer, elle cite la « lutte pour l’accès à l’emploi et contre la vie chère dans les Outre-mer ». « Je veux d’abord m’attaquer aux problèmes concrets de la vie des habitants ultramarins : les défaillances des services publics (éducation, santé, sécurité) et l’investissement dans les infrastructures (eau, énergies renouvelables, routes) feront l’objet d’un plan de rattrapage. L’État soutiendra la lutte contre la vie chère, incluant une réduction de l’octroi de mer sur certains produits essentiels et une action renforcée de l’Autorité de la concurrence. Pour aider la jeunesse à trouver un emploi, nous renforcerons significativement la formation professionnelle et créerons une « agence du retour » pour permettre aux jeunes ultramarins de revenir chez eux avec des perspectives optimales d’emploi et de vie ». Anne Hidalgo entend aussi recréer une chaîne publique dédiée aux Outre-mer, quelques années après la suppression de France Ô.

Christiane Taubira officialise sa candidature à la Présidentielle

« Je suis candidate à la présidence de la République » a lancé l’ancienne garde des Sceaux ce samedi, à la tribune d’un rassemblement militant pour l’union de la gauche dans le quartier de la Croix-Rousse à Lyon. « Je vois les désespoirs dans l’Hexagone et les Outre-mer » a-t-elle déclaré, axant son programme, sans le dévoiler, sur la jeunesse, la justice sociale avec notamment une « conférence sur les salaires », l’écologie et l’école de la République. Avec cette annonce, la Guyanaise a naturellement suscité l’exaspération de ses adversaires à gauche qui l’accusent d’être une candidature de plus et d’ajouter « de la confusion à la division » au sein de l’électorat de gauche. Mais pour Christiane Taubira, les « convergences » idéologiques à gauche « sont suffisantes pour nous permettre de gouverner ensemble cinq ans ».

Jean-Tenahe FAATAU pour Outremers 360°

Article précedent

Fenua Foot du 16.01.22

Article suivant

LA PASSION DU VIN 17/01/22

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Présidentielle 2022 : l’Hebdo de la campagne Outre-mer