ACTUS LOCALESECONOMIEÉVÉNEMENT

Prism à la recherche des projets innovants


L’incubateur d’entreprises de la CCISM vient de lancer son appel à projets 2020. Services, commerce, culture, numérique, agriculture… Quel que soit le secteur, l’essentiel est d’être engagé dans le développement d’une idée ou d’un concept nouveau au fenua. Jusqu’à dix projets pourront être accompagnés, formés et conseillés pendant un an. 

« Dénicher les projets prometteurs du Fenua ». C’est l’objectif de cet appel qui vise les projets « valorisant nos ressources et notre patrimoine, ayant un impact positif sur notre société et notre environnement ». Lancée en 2017 au sein de la chambre de commerce, d’industrie, des services et des métiers (CCISM), l’incubateur Prism a été conçu pour accueillir et accompagner, gratuitement, « une nouvelle génération d’entrepreneurs ». Motivation, faisabilité, crédibilité… Les critères de sélection sont multiples, mais comme l’explique sa responsable, Capucine Moyrand, c’est avant tout l’aspect innovant du produit ou du service développé qui prime. Quant au stade d’avancement, Prism recherche des entrepreneurs « qui sont en train de créer leur concept » ou ceux dont le produit est « en phase de prototype ou de premières ventes ».

Après une analyse de dossier, les candidats devraient bénéficier d’un entretien individuel avant la mi-août… Les 7 à 10 porteurs de projets retenus pourront ensuite commencer leur « incubation » en septembre. Un accompagnement qui doit durer un an et qui sera rythmé par des formations ciblées, des rencontres régulières avec des « mentor-entrepreneurs » ou des experts pour surmonter les défis financiers, logistiques, marketing… Prism propose surtout, en plus d’un accès à son espace de coworking au centre de Papeete, de bénéficier du réseau de la CCISM et de pouvoir s’appuyer sur l’expérience d’une « communauté d’entrepreneurs », comme le pointe Capucine Moyrand.

Et visiblement la recette fonctionne. Les entreprises nées des trois premières promotions de Prism auraient généré « plus de 82 millions de francs de chiffre d’affaires » et une quinzaine d’emplois en 2019. Parmi les exemple de réussite, un solution d’apprentissage du reo tahiti, une épicerie en vrac,  un « dressing en ligne » ou encore un laboratoire culinaire…

Pas besoin de bilan prévisionnel ou de garanties financières pour se lancer, mais un dossier est tout de même à constituer. Les candidatures sont à déposer en ligne avant le 30 juin à minuit via le site du Prism.

Article précedent

Une fenêtre ouverte sur les outre-mer

Article suivant

Section Sportive Elite Mixte | Tests d’entrée pour le lycée du Diadème

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Prism à la recherche des projets innovants