ACTUS LOCALESPEOPLE

« Si j’avais pu, j’aurais invité toute la Polynésie »

Mareva et Paul Marciano © Hélène Havard

Mareva et Paul Marciano © Hélène Havard

Une semaine après son mariage à Bora Bora, notre Miss Tahiti et Miss France, Mareva Georges, qu’il faudra désormais appeler Mareva Marciano, a accordé une interview exclusive à Radio 1 pour revenir sur cet heureux et exceptionnel évènement. Notre ambassadrice de charme dévoile en détails le déroulé et l’organisation de ce mariage et insiste pour remercier « tous les Polynésiens », notamment pour leurs messages de félicitations sur les réseaux sociaux.

La semaine dernière, Mareva Georges, aujourd’hui Mareva Marciano, a célébré son mariage à Bora Bora avec son compagnon, le créateur de Guess, Paul Marciano. Un évènement qui a fait un véritable buzz en Polynésie, malgré la discrétion de notre Miss Tahiti 1990 et Miss France 1991. Aujourd’hui, Mareva Marciano a choisi d’accorder une interview exclusive à Radio 1 pour revenir en détails sur cet évènement et pour remercier tous ceux qui ont pu l’accompagner ou la féliciter au fenua. « Si j’avais pu, j’aurai invité toute la Polynésie », nous a assuré notre Miss, jamais avare de compliments et d’émerveillements quand elle évoque « son fenua ». Ses invités, sa cérémonie, son nom de baptême polynésien, ses fleurs, sa future fondation pour les enfants et femmes battues en Polynésie ou encore sa reconnaissance pour « les messages d’affection et de tendresse » témoignés sur les réseaux sociaux… Mareva Marciano revient pour Radio 1 sur le mariage people de l’année en Polynésie.

Ra’ ai’ a tane et Ra’ ai’ a vahine

Au cours d’une cérémonie traditionnelle, Mareva et Paul Marciano ont reçu un nom tahitien : « Ra’ ai’ a tane » et « Ra’ ai’ a Vahine ». Des noms donnés par la mère de Mareva en souvenir de sa grand-mère originaire de Tubuai et qui se prénommait  Ra’ai’a. Un nom traduit par « le grand soleil », synonyme pour Mareva de « la preuve que le soleil brillera et illuminera toute notre vie et notre famille, et qu’il nous protégera ».

Mareva Marciano © Hélène Havard

Mareva Marciano © Hélène Havard

Une fondation pour les enfants et femmes battues en Polynésie

En guise de cadeau de mariage, Mareva Marciano a demandé à ses 160 invités de participer à la création de la fondation qu’elle compte créer en Polynésie pour « transformer concrètement la vie des enfants et femmes battues » au fenua. Si elle compte s’adresser aux autorités polynésiennes après les fêtes pour préciser ce projet, Mareva Marciano évoque déjà deux pistes inspirées de ses expériences aux Etat-Unis pour mener à bien son projet. « Je ne prétends surtout pas dire que d’un coup de baguette magique je ferai des miracles. Beaucoup d’associations ouvrent au quotidien pour différentes causes en Polynésie », précise Mareva. Première piste, la création d’une structure rassemblant des psychologues, assistants sociaux ou avocats pour « protéger les enfants ». Seconde possibilité, le financement du passage d’un psychologue dans les écoles polynésienne pour « dénouer les noeuds émotionnels » des enfants en difficulté. « Je dois m’adresser aux gens qui sont déjà sur le terrain pour voir comment on peut combiner au mieux ce partenariat », conclut Mareva Marciano.

Mareva et Paul en famille © Hélène Havard

Mareva et Paul en famille © Hélène Havard

Mareva et Paul en famille © Hélène Havard
Article précedent

Les remerciements de Mareva Marciano

4b7a930e1264d53a65d6a44015ffcf57fb2f9de5
Article suivant

Donald Trump nomme le général "enragé" James Mattis à la Défense

5 Commentaires

  1. Pavlova
    3 décembre 2016 à 9h56 — Répondre

    Mareva tu devrais plutot t’inviter a un peu plus d’humilite….sans commentaire c’est lamentable et triste ….

  2. MAYLIE TAPATOA
    3 décembre 2016 à 11h44 — Répondre

    et une fondation pour nos amis les animaux! ils ont eux aussi besoin d’aide et sont maltraités en Polynésie!

  3. Davidr
    3 décembre 2016 à 22h15 — Répondre

    Il ne manque plus que la tarte à la crème pour Mareva. Le rêve d’une Miss ici, c’est il semble, de bien épouser. D’ailleurs on m’a expliqué qu’une certaine Madame Claude à Bora Bora, avait pour mission de mettre en contact des Miss, les belles du Fenua ambitieuses et sans le sou, avec de bonnes fortunes sur le déclin, une Madame qui connait le beau monde comme on dit chez nous. Je suggère à Mareva, pour sa fondation, le nom de  » Mareva For World Peace ».

  4. Amaru Temanutea
    4 décembre 2016 à 11h42 — Répondre

    Arrêté d’être jaloux! Lamentable!

  5. Pu fenua
    6 décembre 2016 à 10h08 — Répondre

    Pavlova et Davidr, vous feriez un joli couple d’aigris. Peut être qu’il vous manque justement cette dose d’humilité et de beauté. A lire vos remarques m………. , j’ai l’intuition que vous devez être des « Hotu painu ».

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

« Si j’avais pu, j’aurais invité toute la Polynésie »