ACTUS LOCALESJUSTICE

Six mois de prison supplémentaires pour le fiché S

L’un des trois détenus fiché S de Polynésie était de retour jeudi après-midi devant le tribunal correctionnel de Papeete. Il avait déjà été condamné il y a une semaine pour avoir frappé et insulté plusieurs surveillants de Nuutania. C’est seulement quelques jours après avoir fait appel de sa condamnation, que le détenu radicalisé a de nouveau frappé un gardien. Le tribunal l’a condamné cette fois-ci à six mois d’emprisonnement.

« Tous ce que je veux, je veux qu’on me respecte », voilà la ligne de défense affichée par l’un des trois détenus fiché S qui comparaissait jeudi pour la deuxième fois en deux semaines pour avoir frappé et menacé un surveillant de Nuutania. Le 5 septembre, soit un jour avant de faire appel de sa précédente condamnation pour les mêmes faits, le détenu n’a que peu apprécié la fouille complète imposée à son retour de consultation. Le détenu s’est emporté et a frappé le surveillant au visage. À l’audience, le détenu a expliqué ne plus supporter les interpellations répétées des surveillants sous forme de « Daesh », « Boko Haram », « Mohammed »… Lui qui a également affirmé, vêtu d’un pull « Jesus », qu’il lisait maintenant la bible. « Je m’engage à ne plus faire de bêtises », s’est repenti le détenu. Un repenti qui n’a pas convaincu l’avocat de l’administration pénitentiaire qui s’est vu gratifié d’un « bâtard » pendant sa plaidoirie. Le procureur n’a pas plus été convaincu du personnage qui a « engagé un bras de fer avec la loi, qu’il va perdre » en demandant 18 mois d’emprisonnement. Le tribunal a finalement condamné ce fameux fiché S à six mois de prison.

Article précedent

Gagnez 5 millions de Fcfp en créant votre entreprise

Article suivant

Un an ferme pour le chauffard de Punaauia

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Six mois de prison supplémentaires pour le fiché S