ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Trois candidats pour un siège à Amanu

On se bouscule à Amanu pour l’élection municipale partielle de la commune associée de Hao. Pour l’heure trois candidatures ont été déposées pour remplacer le conseiller municipal décédé, parmi lesquels la petite fille de l’ancien élu.

Judith Tagi, Sandra Ganahoa et Lothaire Arakino sont pour l’instant les trois candidats pour l’élection partielle de Amanu, la commune associée à Hao. Comme révélé par La Dépêche de Tahiti en janvier dernier, c’est le décès du conseiller de Amanu en décembre dernier qui a conduit à cette élection partielle. Les 150 électeurs du petit atoll des Tuamotu se rendront donc aux urnes le 10 mars prochain, puis le 17 mars s’il y a un deuxième tour.

Sur place on explique qu’avant son décès le conseiller Tumukiva Tagi avait fait connaître son vœu de voir sa petite-fille Judith Tagi le remplacer. Une candidature qui semble recueillir l’aval d’une bonne partie de la population. Certains élus trouvant d’ailleurs dommage qu’il y ait « plusieurs candidats pour un si petit atoll ». « Ils auraient dû se concerter et tomber d’accord sur un candidat ». Toujours selon des élus sur place, il ne devrait pas y avoir d’autre candidatures que les trois noms déposés. « Mais bon, on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve », glisse-t-on sur place. La fermeture du dépôt des candidatures est fixée au 21 février prochain à 18 heures.

Article précedent

Le coeur en apesanteur - Edito 14/02/2019

Article suivant

La CSTP-FO reste en tête dans les comités d’entreprises

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Trois candidats pour un siège à Amanu