ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Un nouveau « gouvernement souverain » autoproclamé au fenua 

©Radio1

« The Polynesian Kingdom of Atooi » a présenté son gouvernement autoproclamé, avec à sa tête le roi Ali’i Nui Aleka Aipoalani, qui vit à Hawaii. Ses membres comptent parler d’égal à égal avec l’État français pour que ce dernier reconnaisse « la légitimité de ce gouvernement ».      

Plus d’une quinzaine de personnes étaient réunies mardi à Mahina dans la vallée de la Tuauru pour annoncer la mise en place du gouvernement souverain Atooi ou « The Polynesian Kingdom of Atooi ». Un des membres présents assure d’ailleurs que leur organisation n’est pas semblable à celle des Pakumotu : « on est très différent, eux c’est une association loi de 1901 sous la tutelle de la France, alors que nous sommes au même niveau que l’État français ». Selon eux, ils travaillent depuis 2016 à la mise en place de ce gouvernement, et assurent avoir rencontré des membres du cabinet du haut-commissaire. Ils précisent que leur gouvernement autoproclamé a à sa tête un roi hawaiien, originaire de Raromata’i, du nom de Ali’i Nui Aleka Aipoalani. Un des membres, Thierry Pouira, affirme que si rien ne va au fenua c’est tout simplement dû « à la Constitution de la République française ».

Même si les membres affirment ne pas être semblables aux Pakumotu, la méthode est similaire. En effet, eux aussi ont mis en place des « marshalls » censés faire respecter les lois de leur gouvernement, notamment pour ce qui est du foncier ou la mise en place de visas.

Les membres de ce « gouvernement » affirment qu’un déplacement est prévu à l’ONU pour « dévoiler tout le mal que la France fait aux Polynésiens ». Ils appellent aussi les Polynésiens à boycotter toutes les élections.

Article précedent

Le parlement néo-zélandais durcit la loi sur les armes

Article suivant

Nouveau cas de dengue 2 : pulvérisations à Mahina, Faa’a et Papara

5 Commentaires

  1. Pierre Laforet
    10 avril 2019 à 5h55 — Répondre

    On dirait que le premier avril n’est pas encore passé !

  2. 11 avril 2019 à 5h33 — Répondre

    Et ben voilà autre chose, après les « fadas » de Pakumotu, voici maintenant d’autres fadas avec à leur tête un autre illuminé roi Hawaiien. Tant qu’ils ne se montrent pas dangereux, laissons les tranquilles, mais je trouve que l’alcool fait énormément de dégâts dans notre fenua.
    Le roi Ali’i Nui Aleka Aipoalani, dont le surnom est « Orangina » 😂😂🎭 va nous énerver Joinville.
    Nota : fada (nom provençal) peut se traduire par simplet.

  3. simone grand
    11 avril 2019 à 7h53 — Répondre

    après tout, l’instauration de la royauté Pomare associée la LMS il y a 200 ans relève du même principe, du même mécanisme avec en plus jadis, le déni des autorités existantes.

  4. MATA
    11 avril 2019 à 13h29 — Répondre

    What the f…? d’où ils sortent ces guignols? le triste résultat d’une polynésie qui sombre et qui se rattache à tout et n’importe quoi pour exister pendant que les gouvernants se gavent et s’entretiennent. Merci aux politiques.

  5. Heimata iterai Tane
    14 mai 2019 à 7h55 — Répondre

    Le PAKALOLO ne fait pas bon ménage dans leurs ciboulots….
    Tant qu’ils ne nous em—-des pas, laissons les à leurs Délires..
    Bonne journée à Tous

Laisser un commentaire

PARTAGER

Un nouveau « gouvernement souverain » autoproclamé au fenua