ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Un plan de départs volontaires à l’APF

L’assemblée de la Polynésie française (APF) a mis en place un plan de départs volontaires en échange d’indemnités financières. Actuellement dix agents seraient concernés par ce dispositif qui permettra à l’institution de faire des économies et surtout de recruter davantage de cadres.

Maîtriser les dépenses et améliorer le niveau de qualification de ses agents de l’assemblée. C’est l’objectif du plan de départs volontaires voté le 8 décembre dernier à l’unanimité. En effet, l’assemblée emploie aujourd’hui 121 agents pour une masse salariale de près de 800 millions de Fcfp, qui représente plus d’un tiers du budget. Par ailleurs, les agents de catégories A ne représentent que 15% de la masse salariale. Le plan de départ concerne donc dix agents de l’assemblée et devrait coûter à l’institution près de 89 millions de Fcfp. Un plan qui a été circonscrit aux agents en CDI de moins de 50 ans, ayant travaillé à l’assemblée depuis au moins 5 ans. Le montant maximum de l’indemnité de départ correspond à 50% des salaires qu’aurait touché l’agent s’il avait travaillé jusqu’à la retraite, mais ne peut par contre pas dépasser 24 mois de rémunération. Précision, un agent qui aurait bénéficié de cette incitation financière pour un départ volontaire et qui reviendrait dans les cinq ans qui suivent son départ en tant qu’agent, collaborateur ou encore au sein du cabinet du président de l’assemblée, sera tenu de rembourser la totalité des sommes perçues !

Article précedent

La facture d'eau bien moins salée pour EDT

Article suivant

Un ado de 13 ans écroué après la bagarre mortelle à Maharepa

1 Commentaire

  1. croups
    20 décembre 2016 à 11h24 — Répondre

    je croyais que les « volontaires »,

    c’étaient les vieux has ben, les papi, les pourris, les incompétents et les multi condamnés qui roupillent à l’assemblée !

    et non !…

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Un plan de départs volontaires à l’APF