ACTUS LOCALESSOCIAL

Un premier vol Air France annulé par la grève

Conséquence de la grève qui a débuté dans la nuit de jeudi à vendredi, le vol Air France AF77 au départ de Papeete à 8h25 a été annulé vendredi matin. Les passagers, et en priorité les étrangers, ont été pris en charge par la compagnie.

A 7 heures vendredi matin à l’aéroport de Tahiti-Faa’a, les passagers étaient encore « sereins» et croyaient qu’Air France allait décoller comme prévu à 8h25 pour Paris CDG via Los Angeles. Grosse déception une heure plus tard, quand la compagnie a annoncé qu’aucun équipage commercial ne s’était présenté pour ce vol. Les 160 vacanciers étaient plutôt mécontents et en colère contre la compagnie.

Roti Make, de l’association culturelle de Rapa, devait prendre ce vol pour se rendre à un colloque international à Biarritz. Une autre jeune fille devait signer un contrat de travail lundi à Paris. Toutes les deux aimeraient un dédommagement de la part d’Air France.

Autre problème, certains passagers ont été contraints de rendre les articles qu’ils venaient d’acheter en Duty free. Les douaniers se sont en effet inquiétés de la situation au moment de faire sortir les passagers de la salle d’embarquement. Et ce n’était pas toujours du goût des voyageurs…

Le directeur d’Air France, Alex Hervet, était présent sur place vendredi matin à l’aéroport. Il explique « qu’en Polynésie il n’y a pas d’obligation de se déclarer gréviste. On ne peut le savoir qu’une heure avant, c’est pour cela qu’on ne peut prendre la décision qu’une heure avant le vol ». Le directeur déplore la situation et rappelle par rapport aux revendications : « A Paris, l’effectif global a diminué en quatre ans de 13 000 personnes et ici on a réussi à maintenir l’effectif depuis trois ans. On a embauché cinq hôtesses et stewards ». Mais pour l’heure, le plus urgent pour le directeur d’Air France est de loger les passagers étrangers.

Article précedent

Frédéric Feijs nommé directeur de HNA en Polynésie

Article suivant

Les praticiens signent la fin de la grève à reculons

2 Commentaires

  1. Chaval
    11 novembre 2017 à 5h28 — Répondre

    Et après il y en a (plein) qui critiquent notre compagnie ATN quand il lui arrive (tellement rarement) de recourir à la grève. Mais comme c’est Air France c’est naturel.

    • Anaa
      11 novembre 2017 à 7h54 — Répondre

      D’accord avec Chaval ,surtout que les revendications semblent être secrètes.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Un premier vol Air France annulé par la grève