ACTUS LOCALESECONOMIESANTÉSOCIÉTÉTOURISME

5 000 à 12 000 francs de « frais de surveillance sanitaire » pour tous les arrivants à Tahiti

Les prochains passagers débarquant en Polynésie française vont désormais devoir s’acquitter des frais de surveillance sanitaire. Cette contribution, d’un montant de 5 000 Fcfp pour un voyageur vacciné et de 12 000 Fcfp pour un voyageur non vacciné, inclut le traitement des demandes administratives et sanitaires, les démarches Etis, les tests à l’arrivée et le suivi des passagers débarquant en Polynésie française.

Édouard Fritch l’avait annoncé dès la fin avril : tous les passagers embarquant à destination de Tahiti, y compris les résidents de retour au pays, allaient devoir participer aux frais de surveillance sanitaire. Cette contribution forfaitaire, qui n’avait pas été mise en place jusqu’à présent en l’absence de protocole de paiement sur la plateforme Etis, sera effective à compter du 20 juillet, comme vient de le confirmer Tahiti Tourisme. L’obtention du récépissé Etis sera dès lors assujettie au règlement d’un forfait dépendant du profil du voyageur. 5 000 francs pour un voyageur vacciné ou un mineur entre 6 ans et 18 ans non vacciné accompagnant un parent ou responsable légal vacciné ; 12 000 Fcfp pour un voyageur non vacciné ou les enfants de 6 ans et plus non vaccinés. La différence s’explique par les frais de surveillance sanitaire plus importants pour les voyageurs non vaccinés : trois tests à effectuer et le suivi de la quarantaine.

Les voyageurs devront désormais régler cette contribution en ligne, sur la plateforme Etis, au moment où ils remplissent les formalités d’entrée. Ceux qui ont déjà obtenu un récépissé par le passé n’auront pas à le refaire et seront dispensés de ce règlement. D’autres personnes seront également exonérées : les enfants de moins de 6 ans, les étudiants résidant en Polynésie française, les personnes de retour d’évacuation sanitaire, les accompagnants des personnes évasanées, les personnels navigants et les professionnels de santé, domiciliées en Polynésie française, effectuant un déplacement dans le cadre de leur activité professionnelle avec un temps d’arrêt hors de la Polynésie française inférieur ou égal à 7 jours.

Tests payants pour les États-Unis

Rappelons aux voyageurs polynésiens à destination des États-Unis, qu’il est en outre obligatoire d’effectuer un test, RT-PCR ou antigénique. C’est souvent le deuxième qui est choisi par les voyageurs car il est beaucoup moins cher : 5 700 Fcfp au lieu de 17 100 Fcfp pour le RT-PCR, les prix affichés par l’institut Malardé. À titre de comparaison, les tests PCR sont entièrement pris en charge par la sécurité sociale en métropole. Pour les ressortissants étrangers, et dans certains aéroports, les tests antigéniques sont facturés entre 2400 et 3000 francs (20 à 25 euros) et les tests PCR un peu plus de 5800 francs (45 euros).

À noter aussi qu’Hawaii, qui rouvrira ses vols avec le fenua le 7 août, ne laisse pas le choix : c’est le test RT-PCR qui est réclamé par les autorités de l’archipel. Toutes les conditions de voyage sont à retrouver sur le site de Tahiti Tourisme.

 

Article précedent

Développement durable, sécurité alimentaire... Thomas Moutame veut "de l'action" à la chambre d'agriculture

Article suivant

Quatre rameuses vont rallier le Pérou à Tahiti en paddle

2 Commentaires

  1. Tan
    9 juillet 2021 à 9h04 — Répondre

    En tout cas j’espère que celui qui a importé le variant delta, sera puni sévèrement pour ne pas avoir respecté les mesures misent en place en ne respectant pas la quinzaine et les test du 4ème et 8ème jour et d’avoir propagé autour de lui ce mal. Il faut qu’on lui mettent une amende bien salée pour qu’il s’en souvienne et que d’autres ne le fassent pas

  2. Esposito
    10 juillet 2021 à 6h46 — Répondre

    quel suivi de quarantaine ??? je n’ai pas été appelé une seule fois ni visité une seule fois en 10 jours… rien. On doit soit même amener les tests à J4 et aller à Malardé à J8 donc bonjour l’isolement. A l’aéroport même pas de gel pour se laver les mains et on nous donne à tous le même stylo que l’on se repasse pour signer un document en sortant ! bravo les gestes barrières ! quelle hypocrisie …

Laisser un commentaire

PARTAGER

5 000 à 12 000 francs de « frais de surveillance sanitaire » pour tous les arrivants à Tahiti