ACTUS LOCALESECONOMIESOCIÉTÉ

À Tahiti aussi, « Extinction Rebellion » dit non à la surconsommation

Né il y a deux ans en Grande-Bretagne, le mouvement de désobéissance civile Extinction Rebellion a conduit ses premières actions vendredi et samedi dans deux galeries commerciales de la côte Ouest.

Quel meilleur moment pour dénoncer la surconsommation que le Black Friday ? C’est bien ce que se sont dit les quelques militants locaux de Extinction Rebellion, mouvement de désobéissance civile non violent qui proteste contre le changement climatique et l’effondrement de la biodiversité. Adultes jeunes et moins jeunes, mais aussi enfants et adolescents, ont mis sur pied leur première action au fenua vendredi, et recommencé samedi.

« L’abus de production nuit gravement à la planète »

Parmi les bêtes noires du mouvement, la surconsommation, illustrée par les opérations de promotion commerciale du Black Friday, opération promotionnelle qui marque le début du shopping de Noël. Pour Extinction Rebellion, Black Friday ne fait que contribuer au « désastre écologique et social engendré par la surconsommation ».

Vendredi à 17 heures, les militants ont manifesté dans le hall du Pacific Plazza de Faa’a, certains avec des pancartes et d’autres en entamant la conversation avec des clients du centre commercial pour les sensibiliser. Samedi matin on les retrouvait à Carrefour Punaauia, dans lequel ils ont défilé avec des caddies vides garnis de pancartes explicatives, avant d’occuper le hall du centre Moana Nui.

©Extinction Rebellion Fenua

 

Article précedent

Le programme de la 2e semaine du Hura Tapairu

Article suivant

Les 100 millions de My Million pour une gagnante de la presqu’île

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

À Tahiti aussi, « Extinction Rebellion » dit non à la surconsommation