ACTUS LOCALESECONOMIEEMPLOITOURISMETRANSPORTS

Air Moana ouvre sa première agence à Tahiti-Faa’a

Karl Tefaatau, président d’Air Moana, devant la nouvelle agence située dans le terminal domestique de l’aéroport de Tahiti-Faa’a.

Air Moana prendra son envol le 15 janvier prochain. Lundi soir, la nouvelle compagnie aérienne domestique a inauguré sa première agence à l’aéroport de Tahiti Faa’a. Les réservations sont ouvertes pour Bora Bora, Raiatea, Rangiroa, Nuku Hiva et Moorea.

Moins d’un an après avoir obtenu sa licence de transporteur aérien, Air Moana ouvre les réservations pour ses 5 premières destinations : Bora Bora, Raiatea, Rangiroa, Nuku Hiva et Moorea seront desservies par des vols directs de et vers Papeete, dès le 15 janvier. La desserte de Tubuai et Rurutu ouvrira, elle, en cours d’année prochaine. Le site Internet est en ligne, le call center prendra les appels dès mardi matin au 40 48 40 00, et la première agence d’Air Moana a été inaugurée lundi soir, en présence du vice-président et ministre en charge des transports interinsulaires, Jean-Christophe Bouissou.

Air Moana a choisi, par contraste avec Air Tahiti, de ne pas faire de vols multi-destinations : « Nous voulons offrir des liaisons rapides aux Polynésiens, je pense que c’est là notre plus grande force. Notre modèle économique est construit autour des résidents, des îliens, » a déclaré son directeur général Raitini Rey.

Raitini Ray, directeur général d’Air Moana. L’ancien pilote fêtait aussi son anniversaire ce lundi. ©CP/Radio1

Air Moana propose plusieurs formules tarifaires : sans bagages, 15kg ou 23 kg. Les modifications de réservation avant le départ sont gratuites, les frais d’annulation aussi si elle intervient plus de 72 heures avant le départ.

Déjà près d’une centaine de recrutements

Les opérations d’Air Moana débuteront avec deux ATR72-600, qui sont actuellement à Singapour. Le premier arrivera le 19 décembre au fenua, le second quelques semaines après. Ces deux appareils en leasing seront remplacés, au plus tard fin 2025, par les nouveaux modèles ATR72-600 XT, moins gourmands en carburant, permettant à Air Moana, assure la direction, de proposer « des tarifs encore plus avantageux. »

Côté personnel, Air Moana approche déjà la centaine de collaborateurs, dont une vingtaine de pilotes. Certains sont des Polynésiens à qui l’ouverture du ciel domestique permet de revenir travailler au fenua après plusieurs années en Europe ou en Asie. Une vingtaine de stewards et hôtesses également, « mais l’essentiel de nos troupes sont dans la partie opérationnelle, financière et commerciale », précise Raitini Rey.

©CP/Radio1

Concurrence : « Les grands vainqueurs, ce sont les Polynésiens »

C’est donc l’arrivée de la concurrence à Air Tahiti qui s’est matérialisée lundi soir, avec la bénédiction du gouvernement : « C’est une bonne chose, a déclaré Jean-Christophe Bouissou, il y a de la place au moins pour deux. Pour trois, on verra. » Mais il ne doute pas du succès d’Air Moana, qui se positionne sur les destinations « très profitables », et qui va bénéficier du retour « en masse » des touristes en Polynésie. Face à la nouvelle compagnie, prévient-il, « Air Tahiti a maintenant la possibilité d’être concurrentiel, attendez-vous à ce qu’ils se battent. »  Le directeur général de la compagnie, lui, invite les Polynésiens « à cultiver cette concurrence » : il fait le parallèle avec ce qui s’est passé dans la téléphonie mobile : « Les grands vainqueurs, ce sont les Polynésiens. »

Christian Vernaudon, Raitini Rey, Lydia Nouveau et Karl Tefaatau. ©CP/Radio1

Article précedent

Les Marraines : une expo-vente pour aider les jeunes filles en difficulté

Article suivant

Journal de 7h30, le 29/11/22

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Air Moana ouvre sa première agence à Tahiti-Faa’a