ACTUS LOCALESEDUCATION

Coronavirus et fake news : aucun étudiant originaire d’Outre-mer ne sera « rapatrié »

Le ministère des Outre-mer a dû démentir ce lundi toute intention de rapatrier les étudiants ultramarins qui se trouvent en métropole, suite à la diffusion d’un faux communiqué sur les réseaux sociaux.

Dans son communiqué, le ministère des Outre-mer met en garde contre « un faux communiqué de presse circulant sur les réseaux sociaux indique que les étudiants d’Outre-mer seront rapatriés à partir du 22 mars 2020 afin de ralentir la propagation du virus Covid-19 ».

« Cette information est fausse, aucun rapatriement n’est prévu à ce stade », précise le ministère.

« En cas de crise sanitaire, la lutte contre la manipulation de l’information est encore plus décisive qu’en situation normale« , souligne le ministère.

Les Outre-mer sont à ce stade moins touchés par le coronavirus que la métropole, mais le nombre de personnes infectées augmente régulièrement. À l’heure actuelle, seules la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna sont épargnés par l’épidémie.

« La publication, la diffusion ou la reproduction de fausses informations est une infraction en droit pénal français qui peut être punie d’une amende de 45 000 euros, » précise le ministère des Outre-mer

Article précedent

Victor C., xénophobe à la main leste

Article suivant

La France en confinement, le 2e tour des municipales reporté : "Nous sommes en guerre", dit Emmanuel Macron

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Coronavirus et fake news : aucun étudiant originaire d’Outre-mer ne sera « rapatrié »