ACTUS LOCALESJUSTICE

Cyril Tetuanui prend le risque d’un pourvoi en cassation

Le maire de Tumara’a et président du syndicat pour la promotion des communes (SPC), Cyril Tetuanui, a déposé jeudi deux pourvois en cassation à la suite de ses condamnations de mercredi. L’élu conserve donc ses mandats, mais prend le risque d’être déclaré inéligible au moment des municipales de 2020.

Condamné mercredi à 8 mois de sursis pour « favoritisme » et un an de prison ferme et deux ans d’inéligibilité pour « trafic d’influence », le maire de Tumara’a et président du SPC, Cyril Tetuanui, a déposé jeudi deux pourvois en cassation dans ces deux affaires. Première conséquence, le pourvoi suspend les condamnations de Cyril Tetuanui qui conserve donc tous ses mandats. Mais à y regarder de plus près, l’élu prend le risque de se retrouver inéligible au moment des municipales de 2020.

S’il avait accepté sa peine de deux ans d’inéligibilité, Cyril Tetuanui aurait perdu immédiatement ses mandats, mais aurait été éligible au moment des élections municipales. En portant l’affaire devant la Cour de cassation, Cyril Tetuanui prend le risque d’un rejet de son pourvoi fin 2018 et donc d’une peine toujours applicable au moment des élections. Pour l’anecdote, le maire de Tumara’a avait connu un sort assez favorable devant la Cour de cassation en faisant annuler une première condamnation en 2009. Condamnation finalement définitivement validée quatre années plus tard, mais « oubliée » par les autorités administratives. Cyril Tetuanui a donc quelques raisons de croire en sa bonne étoile.

Article précedent

Délibéré le 22 février pour l’affaire Alcatel-Honotua

Article suivant

JOURNAL DE 7:30 LE 20/10/2017

10 Commentaires

  1. Warning sign
    19 octobre 2017 à 18h23 — Répondre

    J’ose espérer que les juges alourdiront la peine

  2. Etic54
    20 octobre 2017 à 5h18 — Répondre

    Et moi qu’il soit vraiment condamné à de la prison à la place du sursis et qu’il ne puisse redevenir maire…

    • TETUANUI
      21 octobre 2017 à 1h57 — Répondre

      Il ne faut jamais bâtir le bonheur sur le malheur des autres, moi j’ai été élu par la population qui me fait confiance, ce n’est pas un qui ne fait que du chalala de dire que je ne sois plus maire. Mais si tu es vraiement propre et que tu as des couilles présente toi aux élections et fait mieux que moi en tant que maire et arrête de te cacher derrière un pseudo nom. Tu vois la prison c’est pour tout le monde, ça peut t’arriver aussi un jour?

  3. Chaval
    20 octobre 2017 à 5h44 — Répondre

    Comment peut-on penser qu’enfreindre les règles passera inaperçu et non sanctionné ? La personne qui franchit la « ligne droite » sera un jour ou l’autre obligatoirement découverte, et pourtant nombreux sont les hommes politiques (ou pas) qui continuent à tenter de braver les lois, c’est malhonnête et bête.

    • TETUANUI
      21 octobre 2017 à 2h16 — Répondre

      Tu n’habite pas dans la commune et tu ne connais pas la verité de l’histoire, je n’ai pas triché ou volé, je ne fais que de suivre les conseils de ces haut-fonctionnaires de l’état ou encore j’ai cherché des sponsors pour financer la campagne électorale, est-ce un crime? on enfreint pas les règles ou braver les lois, les hommes politiques prennent des risques or que certains critiquent à longueur de journée de l’extérieur sans prendre des responsabilités. Présenter aux prochaines élections et vous comprendrez mieux.

  4. Iritahua
    20 octobre 2017 à 6h25 — Répondre

    Les bons élèves de l’université du TAHOERAA

    • TETUANUI
      21 octobre 2017 à 2h21 — Répondre

      TAHUAMA il n’y a rien à voir avec le Tahoeraa, il faut arrêter vos chalala. Présente toi aux élections et fait mieux que nous point barre.

  5. Tiare 1
    20 octobre 2017 à 8h34 — Répondre

    Une affaire qui va encore passer à la trappe.

    • TETUANUI
      21 octobre 2017 à 2h31 — Répondre

      J’estime que dans ces affaires il y a une personne qui tire la ficelle et j’utiliserai la loi pour me défendre jusqu’au bout, mais je respecterai la vrai justice. Vous trouvez normal d’être juger deux fois le même jour en première instance et ensuite deux fois le même jour en appel? jamais de cas similaire n’existe dans la république.

  6. Fred
    20 octobre 2017 à 16h39 — Répondre

    Fiu de ces pourritures qui continuent leurs saloperies en restant impunis! Et ça vit de notre argent public!!!

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Cyril Tetuanui prend le risque d’un pourvoi en cassation