ACTUS LOCALESECONOMIE

Départ de Thierry Paulais, directeur de l’Agence française de développement en Polynésie

©Radio1

Thierry Paulais, le directeur de l’antenne polynésienne de l’AFD, quitte le fenua. Une réception était organisée jeudi soir, au cours de laquelle Édouard Fritch lui a remis l’insigne de chevalier dans l’ordre de Tahiti Nui.  

On a coutume de parler de l’AFD comme d’un bailleur de fonds, un guichet de l’État aux alléchants taux bonifiés, qui avait atteint à fin 2018 un niveau d’engagement de 22 milliards de Francs, le plus haut jamais atteint.

Ce faisant on oublie souvent la fonction de conseil de l’agence. Thierry Paulais a ainsi contribué, en quatre ans, à l’élaboration de nombreux schémas directeurs. Édouard Fritch l’a rappelé avant de le décorer dans l’ordre de Tahiti Nui, « pour son engagement au service du développement de l’économie polynésienne », sur proposition du vice-président Teva Rohfritsch.

Auteur prolifique tout au long d’une carrière qui l’a conduit de l’Afrique à l’Océanie en passant par Washington, Thierry Paulais est également co-auteur d’un livre collégial récemment paru chez Au Vent des Îles, Communs et océan : le rahui en Polynésie, dans lequel il examine les modalités pratiques de la notion de rahui, et plus particulièrement de la fiscalité et des outils de financement de l’environnement en Polynésie française.

Son successeur à Tahiti est une femme, Céline Gilquin, qui prendra son poste le 19 août prochain. Elle est ingénieur agronome et ingénieur du génie rural des eaux et forêts, ainsi que diplômée d’un master en finance. Entrée à l’AFD en 2005, elle était responsable de la division Eau et Assainissement de l’AFD à Paris depuis août 2016.

 

 

 

Article précedent

La course des porteurs de fruits ouvre le bal des sports traditionnels

Article suivant

Journal de 7:30 du 08/07/2019

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Départ de Thierry Paulais, directeur de l’Agence française de développement en Polynésie