ACTUS LOCALESLÉGISLATIVESPodcastsPOLITIQUE

Édouard Fritch « L’indépendance n’est plus à l’ordre du jour »

Édouard Fritch ©Cédric VALAX

Le candidat du Tahoera’a Huiraatira sur la première circonscription comptabilise 22 120 voix, soit 63,36 % des suffrages exprimés. Il bat largement son adversaire Pierre Frébault.
C’est au bureau de vote de Pirae que nous l’avons rencontré hier soir. Dans cette commune, giron du parti orange, il a obtenu près de 80 % des votes. On écoute Edouard Fritch.

Article précedent

Pierre FREBAULT : « Je m'y attendais ».

Article suivant

Législatives : la majorité de l'Assemblée est à gauche.

1 Commentaire

  1. 28 mai 2013 à 16h56 — Répondre

    Entièrement d'accord, ce qu'il faut comprendre c'est que la plus part qui demande l'indépendance, sans des gens qui sont assisté par les contribuables polynésiens, c'est à dire par les travailleurs, les patrons, les entreprises, l'état , le gouvernement… Sur mon îles je vois des drapeaux indépendants sur les maisons MTR… Les retraités RST, "moni ruau" demande l'indépendance… Et d'autres encore qui ne veulent pas retourner à la terre… Il n'ont pas de Faapu. Moi je suis un retraité actif, j'ai un Faapu. Un exemple pour motiver les jeunes au travail, je les prends en tant que CPIA. Cela ne durent pas longtemps, un mois deux mois. De plus ces travailleurs disent que c'est le gouvernement qui paie. Alors ils arrive comme ils veulent au travail, parfois pas du tout… Si c'est cela l'indépendance, c'est la catastrophe… Que ces jeunes sachent que l'argent du gouvernement, c'est les travailleurs polynésiens patronats etc… qui financent. OK Alors!…

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Édouard Fritch « L’indépendance n’est plus à l’ordre du jour »