ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

Hommage de Fritch à Barrillot : « homme de paix et de justice »

« Un homme de paix et de justice vient de nous quitter ». Le président Edouard Fritch a rendu hommage samedi au militant anti-nucléaire et délégué au suivi des conséquences des essais nucléaires, Bruno Barrillot, décédé dans la journée à 76 ans.

« Bruno Barrillot a rendu son dernier souffle ce midi à l’hôpital du Taaone des suites d’une​ longue maladie. Il aurait eu 77 ans le 9 avril prochain. À la demande du président Édouard Fritch il était revenu le 15 août 2016 à Tahiti afin de réactiver la délégation au suivi des conséquences des essais nucléaires, service administratif du Pays chargé d’une mission de coordination sur ce thème majeur et sensible du fait nucléaire en Polynésie française. Expert indépendant et remarquable sur les questions de paix et de conflits et sur les armements notamment nucléaires, il s’était intéressé à la Polynésie française dès les années 1990 où lors de ses premiers séjours ici il séjournait chez les époux Danielsson. En quelques mois Bruno Barrillot a su conseiller le gouvernement et les élus polynésiens de manière précise et déterminante notamment pour argumenter encore une fois et jusqu’au succès la levée du risque négligeable de la loi Morin. Bruno Barrillot, jusqu’à ses dernières forces a été un combattant pour la vérité, la justice et la paix. Ce natif de Lyon où demeurent tous ses plus proches nous a fait l’honneur de choisir Tahiti pour y mourir. Selon ses dernières volontés il sera inhumé à Papeari auprès de son ami et frère de lutte John Doom. Le président Édouard Fritch et son gouvernement adressent leurs sincères condoléances à son fils adoptif Michel, à ses frères Christian, Gérard et Alain, à ses amis de l’Observatoire des armements à Lyon, particulièrement à Patrice Bouveret, ainsi qu’à tous ses amis de Polynésie, de France et à travers le monde. Les obsèques auront lieu lundi. Cérémonie au temple protestant de Punaauia à 14 h et enterrement à 16 h au cimetière de Papeari, suivie des obsèques à 16 h au cimetière de Papeari. »

Article précedent

Le Tavini appelle à l'abstention pour la présidentielle

Article suivant

Un travail de mémoire à poursuivre sur le nucléaire

2 Commentaires

  1. 27 mars 2017 à 7h04 — Répondre

    Edouard Fritch, n’a jamais accompagné les actions de Barillot, il a toujours sous estimer !!! les conséquences des retombés nucléaire. Edouard reconnais Barillot comme un personnage sans scrupule des intérêts de l’Etat, Mais le combat ne s’arrêtera pas là ou Barillot la laisse le flambeau se rallumera; Barillot hommage a toi et repose en paix….

  2. Tiare
    27 mars 2017 à 12h33 — Répondre

    M. Fritch omet de rappeler que du temps où il faisait partie du gouvernement Flosse, M. Barillot était leur bête noire et les essais considérés comme étant propres,sans aucune nocivité pour la population…Amnésie,quand tu nous tiens.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Hommage de Fritch à Barrillot : « homme de paix et de justice »