JournauxPodcasts

Journal de 12:00 le 20/03/12

Tribunal administratif de Papeete. © Cédric VALAX

Justice :

Près d’un tiers des contrats cabinets du gouvernement Temaru considérés comme litigieux…

Le tribunal administratif de Papeete examinait, ce matin, 50 des 112 contrats cabinet du gouvernement Temaru. Des contrats considérés comme litigieux pour la DRCL : la direction de la réglementation et de la légalité, et qui ont fait l’objet d’un déféré déposé par le haut commissaire.

Le rapporteur public a dans un premier temps estimé que ces emplois auraient pu être assurés par des agents de la fonction publique. Ces contrats mentionnent que les collaborateurs concernés doivent partager les mêmes objectifs d’action que le ministre, et que la nature de ces emplois nécessite une relation de confiance personnelle entre le ministre et son collaborateur.

Or, le rapporteur a considéré que cela pouvait entrer en ligne de compte pour les 9 chefs de secrétariat dans les différents ministères. Il a en revanche estimé que ce n’était pas une nécessité pour les secrétaires particuliers, les chargés de mission, les conseillers techniques en charge du budget, et les assistants de cabinet.

Parmi les collaborateurs concernés, on retrouve Léon Tefau, secrétaire général du Tavini Huiraatira et conseiller technique en charge du budget à la Présidence.
Également touchés : Henri Frébault, assistant de cabinet du ministre de l’Economie Pierre Frébault. Ou encore Guy Géros : L’un des trois standardistes chargés de l’accueil du public au ministère de la Culture. Le procureur de la République va maintenant devoir se prononcer au pénal.

Perpétuité pour le meurtrier de Rachel Aberos.

«Je l’ai étranglée avec son tricot », c’est ce qu’a avoué, hier, Auguste Teriimana, le violeur et meurtrier de la  jeune Rachel Aberros, 15 ans, assassinée le 13 mars 1987 sur un terrain de la Mission à Papeete. A l’issue du deuxième jour de procès, la Cour vient de trancher : Auguste Teriimana écope d’une peine de prison à perpétuité.
Ce qui signifie que la cour le juge coupable du viol mais aussi de l’assassinat de la jeune mineure.

Francophonie :

C’est aujourd’hui la journée mondiale de la francophonie.

Le 20 mars a été choisi en commémoration de la signature, le 20 mars 1970 à Niamey au Niger, du Traité portant création de l’Agence de Coopération Culturelle et Technique, la première institution intergouvernementale de la Francophonie. Celle-ci est devenue en 1998 l’Agence intergouvernementale de la Francophonie, réunissant 75 pays. Le thème choisi cette année est « Le français est une chance ».

En Polynésie, aucune festivité particulière n’est organisée. Pour Joseph Maroun, président du club de la francophonie: dans un pays où 2 langues se côtoient, comme en Polynésie, il est important de célébrer cette francophonie.

Éducation :

Et si vous découvriez « L’envers du monde » ?

L’Institut supérieur de l’enseignement privé de Polynésie veut réveiller votre esprit critique. Du lundi 26 jusqu’au vendredi 30 mars, excepté le mercredi, quatre documentaires, suivis d’un débat, vous feront découvrir la face cachée de notre société. La mal bouffe, l’énergie, la crise financière et le danger qui touche les ressources marines seront les quatre grands thèmes développés.

Au départ destinés aux étudiants comme un projet pédagogique, ces « coups de projecteur de l’ISEPP » sont gratuits et ouvert à tous. Chaque documentaire, dont les bandes-annonces sont disponibles sur Internet, sera diffusé à partir de 17h30 dans l’amphithéâtre de l’ISEPP.

Animation :

Demain une nouvelle édition de VIS TA VILLE à Papeete !

Une édition en lien avec la Journée mondiale de l’eau qui se déroulera le lendemain. Au programme de cet après-midi dédié à la jeunesse : des stands d’informations sur le projet d’assainissement de Papeete et sur les gestes quotidiens et écolos pour économiser l’eau.

Mais également un quizz et de la musique avec DJ Tommy et Miti. Ainsi qu’une initiation à la zumba, une combinaison de fitness et de danse latine. Un évènement festif qui devrait favoriser une prise de conscience écologique auprès des jeunes. Comme tous les mois, le parc Bougainville accueillera l’évènement Vis ta Ville de 12h à 15h30.

Article précedent

Répondeur de 12:00 le 20/03/12

Article suivant

Ce mercredi une nouvelle édition de VIS TA VILLE à Papeete !

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Journal de 12:00 le 20/03/12