ACTUS LOCALESPOLITIQUE

La réforme de la sur-rémunération des fonctionnaires outre-mer revient sur le tapis

Dans son dernier rapport sur « La situation et les perspectives des finances publiques » publié jeudi, la Cour des comptes est revenue sur la sur-rémunération des fonctionnaires outre-mer jugée « largement supérieure au surcoût de la vie dans les territoires concernés » et dont la réforme permettrait à l’Etat d’économiser 101 milliards de Fcfp.

Véritable serpent de mer, la réforme de la sur-rémunération des fonctionnaires outre-mer a été remise au goût du jour par le dernier rapport de la Cour des comptes publié jeudi sur « La situation et les perspectives des finances publiques » de l’Etat.

En effet, dans sa partie consacrée aux « leviers d’action » permettant « d’améliorer l’efficience des dépenses publiques », le rapport rappelle ses préconisations de 2015 concernant les « majorations de traitement et de diverses indemnités associées destinées à compenser le surcoût de la vie, prendre en compte les sujétions spécifiques d’une affectation outre-mer et enfin garantir l’attractivité des postes ».

Pour la Cour des comptes, ce « système repose toutefois sur des fondements qui ont été posés au début des années 1950 (…) et sont aujourd’hui régies par 2 lois, 13 décrets et 11 arrêtés, constituant un inextricable maquis législatif et réglementaire ».

La Cour chiffre le coût des ces sur-rémunérations à 167 milliards de Fcfp par an, dont 143 milliards de Fcfp pour les seuls agents civils et tacle au passage : « Le niveau de ces majorations et indemnités est largement supérieur au surcoût de la vie dans les territoires concernés ».

La réforme proposée en 2015 consistait en une majoration de traitement correspondant au surcoût réel de vie dans ces territoires (101 milliards de Fcfp d’économies pour les agents civils d’Etat), une prime unique nouvelle couvrant les frais d’installation outre-mer et enfin une fusion des indemnités de sujétion et d’éloignement en les réservant aux affectations les moins attractives.

Article précedent

Un joggeur de 53 ans tué par un conducteur à Toahotu

Article suivant

Après les paroles, les anti-nucléaires attendent les actes

6 Commentaires

  1. Tico
    1 juillet 2017 à 9h24 — Répondre

    Il semblerait que pour certains, après un rêve bleu « macron-nique », le réveil soit un poil douloureux ou même cauchemardesque. En plus ce n’est que le début, que dire alors du p’tit déj à venir… Oups, la rentrée prochaine s’annonce grimaçante, eh ouais, y aurait-il des couleuvres à avaler? Certains diront: « mais ce n’était pas au menu!!! « , et en réponse: « ah ben le menu s’adapte aussi vite que les promesses ». C’est comme à poker menteur. LOL
    Mais qu’est ce que l’on entend au loin? C’est différent des to’ere du heiva, ne serait ce pas comme des bruits de grèves…?

  2. 1 juillet 2017 à 19h17 — Répondre

    Dans un premier temps Il faut juste l’enlever aux locaux indépendantistes ou régionalistes et augmenter avec les métros qui ont le courage de s’expatrier en terres lointaines !!! Macron tu chies dans la colle ! c’est pas bien !!!

  3. 2 juillet 2017 à 19h44 — Répondre

    Ce ne serait pas inintéressant de proposer en lien vers le dit rapport de la CTC …

  4. Chaval
    3 juillet 2017 à 5h26 — Répondre

    Avant de « cogner » sur les fonctionnaires l’Etat ferait bien de revoir à la baisse les dépenses pharaoniques des élus, Elysée, Matignon, l’Assemblée Nationale, Sénat etc…etc… au lieu de chercher des milliards dans les poches des retraités qui vivent outre-mer par attache familiale par exemple. Ils n’ont qu’à venir vivre ici ces sénateurs ou députés dont Rozières qui est venu du temps de Flosse se faire bronzer et prendre l’apéro les pieds dans l’eau, ils s’apercevront bien vite de la cherté de vie. Je rejoins Christian Martin pour son idée excellente, toucher d’abord ceux qui crachent sur l’Etat je n’en citerais qu’un : Oscarito pour qui l’argent n’a pas d’odeur

  5. Iritahua
    3 juillet 2017 à 5h44 — Répondre

    Au moins il a quelque chose entre les jambes pour prendre une telle décision pour un jeune « PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE » Bravo MACRON

  6. Tiare 1
    3 juillet 2017 à 11h39 — Répondre

    Y’a qu’à distribuer ces milliards aux plus démunis qui pourront consommer plus localement et mieux surtout .Quant aux fonctionnaires au lieu d’aller faire leur shopping à Hawaii, Nouvelle Zélande…ils dépenseront leur argent sur le territoire.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

La réforme de la sur-rémunération des fonctionnaires outre-mer revient sur le tapis