ACTUS LOCALESJUSTICE

Le parquet fait appel de la relaxe de Greig et Kaiha

Le parquet de Papeete a fait appel de la relaxe prononcée le 6 juin dernier au bénéfice de Moana Greig et Joseph Kaiha par le tribunal correctionnel. Les deux hommes seront donc rejugés dans l’affaire de la dispense d’enseignement octroyée au maire des Marquises alors qu’il continuait de percevoir son salaire.

L’ancien ministre de l’Education et candidat Tahoeraa aux dernières législatives, Moana Greig, retournera devant la justice avec le maire de Ua Pou, Joseph Kaiha. Selon une information de TNTV lundi, le parquet de Papeete a fait appel de la relaxe prononcée le 6 juin dernier au bénéfice des deux hommes.

Dans ce dossier, Moana Greig est accusé d’avoir octroyé une dispense d’enseignement au maire marquisien, également instituteur, Joseph Kaiha, entre 2010 et 2013. Le tavana devait, en contrepartie, effectuer une mission pour l’Education nationale dont il n’a jamais pu produire le résultat. En première instance, le tribunal avait vraisemblablement estimé qu’il s’agissait d’une simple « inefficience professionnelle » et non d’un détournement de fonds publics.

La cour d’appel se prononcera dans les prochains mois sur ce dossier.

Article précedent

"Chantiers urbains" à Mahina, Pirae, Papeete et Punaauia

Article suivant

Jean-Paul Tuaiva, la démoralisation de la vie publique

1 Commentaire

  1. MATA
    20 juin 2017 à 5h56 — Répondre

    Quand même….moi, moi, moi aussi, je veux, je veux, je veux, je veux me mettre en disponibilité et continuer de percevoir mon salaire de fonctionnaire…elle est pas belle la vie? C’était quoi comme mission?…un sujet d’étude du genre : quelle sera la proportion d’élèves susceptible d’être un électeur pour mon parti sur les 5 prochaines années? Moralisation de la vie publique

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le parquet fait appel de la relaxe de Greig et Kaiha