ACTUS LOCALESSPORTS

Le Pays retire ses aides au COPF

Le ton se durcit entre le service Jeunesse et Sports du Pays et le Comité olympique de Polynésie française (COPF) présidé par Tauhiti Nena. Lundi le Pays a annoncé au comité qu’il cessait tout soutien financier et matériel, comme prévu par l’arrêté du ministère des Sports qui imposait l’approbation de nouveaux statuts du COPF avant le 28 août.

Le Pays a mis sa menace à exécution face au refus d’obtempérer du président du Comité olympique de Polynésie française, Tauhiti Nena. Le 28 avril dernier, un arrêté du ministère des Sports avait imposé avant quatre mois l’approbation de nouveaux statuts et le renouvellement de son conseil d’administration du COPF. Des nouveaux statuts qui prévoient l’affiliation automatique au comité des fédérations sportives titulaires de la délégation de service public. Et de fait l’éviction des fédérations de boxe et de rugby de Tauhiti Nena et d’un de ses fidèles, Charles Tauziet.

Comme annoncé ce weekend par La Dépêche de Tahiti, le service Jeunesse et Sports du Pays a fait savoir lundi au comité olympique qu’il lui retirait tout soutien financier et matériel en raison du refus de Tauhiti Nena d’approuver les nouveaux statuts du COPF. Un soutien qui constitue la quasi totalité du financement du comité. Mais l’ancien boxeur a encore deux coups à jouer. Vendredi, le tribunal administratif examinera sa demande « en référé » (en urgence, NDLR) de suspendre l’arrête du ministère des Sports. Et mercredi prochain, il a convoqué une assemblée générale du COPF qui doit proposer de nouveaux « statuts types » modifiés par rapport à la mouture du gouvernement.

Article précedent

« Faire remonter les préoccupations des karatékas ultramarins »

Article suivant

Le tourisme cherche « l’originalité et l’innovation »

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le Pays retire ses aides au COPF