ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

Le plan de prévention des risques de Punaauia sera de nouveau révisé

Le plan de prévention des risques naturels de la commune de Punaauia avait été modifié une première fois en 2016 pour créer une zone « rouge claire » permettant d’accueillir des projets de construction auparavant placés sur des terrains classés inconstructibles. Cette modification a été annulée en avril dernier. Pour le gouvernement, il faut donc recommencer et réviser le plan une nouvelle fois.

« Tenir compte des évolutions morphologiques et des aménagements constatés », c’est le but affiché de cette nouvelle révision, d’après le Conseil des ministres. Comme il le rappelle, la première révision du plan de prévention des risques naturels prévisibles de Punaauia a été annulée le 11 avril dernier par la justice administrative. Ces modifications concernent une zone rouge de Punaauia, où il est interdit de construire pour des raisons de sécurité. En mai 2016, une partie de cet espace a été reclassée en zone « rouge clair », soit un feu vert donné aux constructeurs. Mais pour le tribunal administratif, cette révision du plan « ne reposait pas sur une évolution du la connaissance de la nature et de l’intensité du risque ayant conduit à retenir le classement initial ». La justice a donc annulé cette première révision il y a quelques semaines.

Retour à la case départ pour la mairie de Punaauia et le gouvernement, avec une deuxième révision annoncée « pour ajuster ponctuellement la cartographie par le biais d’expertises de terrain ». D’après le conseil des ministres, « l’ensemble des études hydrauliques et techniques inscrites dans (la) procédure et ayant abouti à des modifications cartographiques n’ont pu être prises en compte. Ce qui rend nécessaire d’entamer une nouvelle procédure de révision ».

Article précedent

Nouvelles aides pour le solaire chez les particuliers

Article suivant

Moins de contrôle des subventions aux associations

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le plan de prévention des risques de Punaauia sera de nouveau révisé