ACTUS LOCALESEDUCATION

Le Stip s’attend à une grève suivie dans les écoles mardi

Diana Yieng Kow, secrétaire générale du STIP‐AEP‐FAEN © Cédric VALAX

Le syndicat Stip AEP-Unsa Education appelle tous les fonctionnaires à se joindre à la grève nationale organisée mardi prochain pour protester contre les réformes du gouvernement Macron. Le syndicat local estime que beaucoup d’écoles du fenua seront fermées mardi.

Le syndicat Stip AEP-Unsa Education a répondu favorablement à l’appel des neuf organisations syndicales nationales à manifester la semaine prochaine pour dénoncer le gel de la valeur du point d’indice, les suppressions d’emplois ou encore le rétablissement de la journée de carence. Au fenua, la secrétaire générale du syndicat, Diana Yieng Kow, appelle tous les fonctionnaires d’Etat à participer à la manifestation organisée mardi à 8 heures. Le non respect du protocole parcours carrière et rémunération (PPCR), la réinstauration de la journée de carence, ou encore la suppression d’emploi dans le service public sont les principaux points sur lesquels insiste le syndicat local. Diana Yieng Kow dit attendre de nombreuses fermetures d’écoles mardi prochain.

Une marche est prévue avec un départ à 8 heures au stade Willy Bambridge, pour rejoindre le haussariat.

Article précedent

Un double salon Habitat et Nautica au Maeva Beach

Article suivant

Thomas Peyroton Dartet va sortir de l’hôpital

2 Commentaires

  1. Teina
    5 octobre 2017 à 5h39 — Répondre

    Fiu de ces Nantis d’instits, de ces privilégiés de l’Etat pseudo expatriés. Écoeurant de voir qu’ils se mettent en grève pour toucher plus de TOTAS alors que leurs poches débordent de milliers de billets de 10 000 francs.
    Les leaders syndicaux de l’éducation déclenchent souvent des mouvements de grève en période électorale car ils sont aussi « en sous marin » des militants actifs des partis politiques. Il suffit de voir la proportion importante d’agents de l’éducation dans l’hémicycle de Tarahoi ou dans les conseils municipaux.

  2. Mechantprof
    5 octobre 2017 à 10h52 — Répondre

    Pense aussi à t’indigner ici https://www.radio1.pf/largent-flambe-a-lhuilerie-de-tahiti/

    C’est vrai que des gens qui ont fait de longues études, ont passé des concours drevaient être payés le smig……

    Les mêmes gens qui critiquent les fonctionnaires, sont ceux aussi qui se jettent (eux ou leurs enfants) sur les concours d’État ou du Territoire. Mais bon là c’est pas la même chose hein?

Laisser un commentaire

PARTAGER

Le Stip s’attend à une grève suivie dans les écoles mardi