ACTUS LOCALESJUSTICE

« Les affaires de trafic d’Ice sont mieux détectées »

Le procureur général de Papeete, François Badie © Antoine Samoyeau

Le procureur général de Papeete, François Badie, quittera ses fonctions le 30 juin pour un départ à la retraite. A quelques jours de quitter la Polynésie, le magistrat est revenu pour Radio 1 sur la situation générale de la délinquance, l’augmentation des affaires de trafic de stupéfiants internationaux ou encore la gestion des affaires politico-financière au fenua.

Arrivé en août 2015 en Polynésie française, le procureur général de Papeete, François Badie, quittera ses fonctions le 30 juin prochain pour un départ à la retraite. Ancien procureur général de Nouméa, il reconnaît qu’il existe des similitudes dans le type de délinquance entre la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française : l’absence de criminalité organisée par exemple et la relative importance des affaires de violences. Sur ce dernier point, le procureur général salue la récente création du Conseil de prévention de la délinquance.

Parmi les évolutions notables de la délinquance en Polynésie française, François Badie note « la survenance de nouveaux phénomènes criminels » sur les trafics de drogue internationaux. Des trafics aujourd’hui « mieux détectés » et « mieux poursuivis » grâce à une meilleure coopération des services des douanes et de la Section de recherche de la gendarmerie notamment avec leurs homologues Américains ou même Australiens.

Enfin, l’ancien chef du service central de prévention de la corruption entre 2010 et 2016 s’est également intéressé de près aux atteintes à la probité, comprenez les délits politico-financiers commis par des élus. « Un vrai problème particulièrement ici », explique François Badie, « parce que pendant longtemps il y a eu des habitudes, sinon un sentiment, d’impunité ». Le procureur général explique la politique pénale du parquet de Papeete sur ce type d’affaires.

Le successeur de François Badie, le futur procureur général de Papeete, Thomas Pison, prendra ses fonctions dans le courant du mois d’août.

Article précedent

Le Putahi au carrefour des arts océaniens

Article suivant

Les retraites « point noir » de la PSG pour la CTC

1 Commentaire

  1. 23 juin 2017 à 10h45 — Répondre

    C’est ce qu’on appelle PARLER pour ne rien dire…

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

« Les affaires de trafic d’Ice sont mieux détectées »