ACTUS LOCALESPOLITIQUETERRITORIALES 2018

Les explications divergentes de Gaston Flosse et Oscar Temaru

© Radio 1

Les présidents du Tahoeraa et du Tavini se sont rencontrés mardi matin pour « discuter » et pourquoi pas, selon Gaston Flosse, « aboutir à une alliance ». Interrogé mardi soir par Radio 1, le président du Tahoeraa affirme que les discussions ont achoppé sur « l’indépendance » alors qu’il était pour la mise en place d’un référendum. Contacté également dans la soirée, Oscar Temaru affirme que cette rencontre est « un non évènement ». Il explique qu’il reviendra mercredi sur cette discussion mais qu’il n’a pas été question d’indépendance.

Le président du Tavini huiraatira, Oscar Temaru, et le président du Tahoeraa, Gaston Flosse, se sont rencontrés mardi matin à 10 heures. Ils étaient accompagnés pour le premier d’Antony Géros, Moetai Brotherson et de Teua Brotherson, qui elle n’était pas assise à la table des négociations, et pour le Tahoeraa de Teura Iriti, Geffry Salmon et Vincent Dubois.

Interviewé mardi soir par Radio 1, Gaston Flosse affirme que c’est bien lui qui s’est rapproché du président du Tavini huiraatira pour discuter et pourquoi pas « aboutir à une alliance pour un travail en commun pour le Pays » comme il en avait été convenu mardi à 8 heures avec le bureau exécutif élargi aux présidents de fédérations du Tahoeraa. Selon Gaston Flosse, la discussion a surtout tourné autour de l’indépendance, les Nations Unis ou encore le statut du Pays. La question d’un programme commun n’a, selon lui, même pas été abordé.

Oscar Temaru a mis fin aux discussions vers midi, pour pouvoir consulter son camps et avoir l’avis de ses colistiers, comme le confirme également Gaston Flosse.

Contacté dans la soirée, le président du Tavini huiraatira, Oscar Temaru, confirme lui aussi qu’une rencontre a bien eu lieu mais qu’il s’agit d’un « non évènement », puisqu’au final rien n’a été conclu entre le parti orange et le parti bleu ciel. Oscar Temaru assure qu’il s’expliquera en détails sur cette rencontre mercredi, mais réfute avoir parlé alliance ou indépendance.

Article précedent

« 53 000 votants ont voulu que la liste soit maintenue au second tour »

Article suivant

Tahoeraa-Tavini : les coulisses de la rencontre

1 Commentaire

  1. marania
    25 avril 2018 à 9h20 — Répondre

    Ce n’est pas une élection pour l’indépendance mais bel et bien celle de notre pays …

    RUAU me pata hare noa ta oe hein ? Tsssss

Laisser un commentaire

PARTAGER

Les explications divergentes de Gaston Flosse et Oscar Temaru