ACTUS LOCALESPACIFIQUE

Les Polynésiens veulent « surmonter leur isolement »

La réalisation du câble Manatua et la mise en place d’une liaison aérienne régionale sur le modèle de la Route du corail : ce sont les deux principaux sujets discutés hier, par les dirigeants polynésiens réunis à Apia, aux Samoa. Deux projets qui pourraient aider les pays de la région à mieux coopérer. « La connectivité, c’est la clé », estime le Premier ministre tongien, Akilisi Pohiva.

Le lancement de l’appel d’offres international pour la réalisation du câble Manatua est « imminent » d’après la présidence. Le sujet a été abordé aux Samoa, où le président Édouard Fritch prend part à la réunion annuelle du Forum des îles du Pacifique. C’est le premier sommet auquel la Polynésie française participe en tant que membre à part entière, même s’il reste quelques démarches administratives à finaliser avec la France. Ce 48e sommet du Forum commence officiellement ce lundi soir. Avant ça, Édouard Fritch a participé à la septième réunion du Groupe des dirigeants polynésiens. Et il a donc été question du projet de câble sous-marin Manatua, qui doit relier Tahiti aux Samoa, et desservir également Bora-Bora, les îles Cook et Niue.

D’après la présidence, la mise en service est prévue courant 2019. Le budget total de ce projet est de plus de 6 milliards de Fcfp ; un investissement qui sera pris en charge par les différentes entités, même si on ne connaît pas le détail du partage.

Les dirigeants polynésiens ont aussi parlé de la mise en place d’une liaison aérienne régionale, sur le modèle de la « Route du corail » des années 1950. Outre Tahiti, le projet pourrait concerner les Samoa, les îles Cook, et éventuellement les Tonga. Ces partenaires pourraient participer au capital d’une nouvelle compagnie, qui exploiterait un appareil adapté aux besoins de la ligne. L’idée, c’est de drainer un tourisme de circuit et de faire en sorte que davantage de personnes viennent visiter Tahiti.

Ces deux projets ont un même but : favoriser les échanges entre les territoires de la région. « La connectivité, c’est la clé pour surmonter l’isolement dont nous faisons les frais, non seulement au niveau mondial, mais aussi à notre niveau », souligne le Premier ministre tongien Akilisi Pohiva, au micro de la radio internationale néo-zélandais.

Le président du Pays a profité de l’occasion pour inviter les chefs d’État polynésiens à se rendre à Raiatea, le 1er novembre prochain, pour célébrer l’inscription du marae de Taputapuatea au patrimoine mondial de l’Unesco.

Article précedent

Cyclisme : Tahiti vice-championne du Championnat de France des Outre-Mer

Article suivant

La dengue sévit toujours en Polynésie

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Les Polynésiens veulent « surmonter leur isolement »