ACTUS LOCALESHIGH-TECH

Les robots en vedette au Digital Festival Tahiti

Nao au Digital Festival Tahiti. ©Élodie Largenton

Collier de fleurs au cou, Nao, un robot humanoïde, a ouvert le Festival Digital Tahiti par un haka. Plus humanoïde encore, le HRP-4 est l’un des robots les plus avancés au monde et il est présent dans le hall du Festival.

Nao est un petit robot de 58 cm conçu pour être attachant et interactif. Les personnes présentes à l’inauguration du Digital Festival Tahiti ont pu constater qu’il savait danser, malgré une scène un peu petite pour son déhanché marquisien. Un autre robot lui fait concurrence : le HRP-4, présenté par le LIRMM (Laboratoire d’informatique, de robotique et microélectronique de Montpellier, en lien avec le CNRS). Le HRP-4 est moins mignon que Nao, mais plus proche d’un être humain par sa taille, son poids et ses capacités. Avec 34 degrés de liberté, c’est l’un des robots les plus avancés au monde. Il peut conduire une voiture à petite allure, manipuler des objets comme une imprimante ou une poignée de porte, et marcher, même s’il reste des améliorations à apporter au prototype. Le principal point sur lequel il faut travailler, c’est la vision, explique Kevin Chappellet, ingénieur au LIRRM.

Contrairement à Nao, le HRP-4 n’est pas commercialisé, c’est un prototype destiné à la recherche. Mais au fait, pourquoi chercher à créer le robot le plus humanoïde possible ? Avant tout pour aider les hommes, répond Kevin Chappellet.

 

Article précedent

L’association 987 appelle à un rassemblement silencieux

Article suivant

Puta'i Taa'e paré à virer son premier adjoint

1 Commentaire

  1. tam
    17 mars 2017 à 15h22 — Répondre

    Génial!!!,le top du top!!,on aura plus besoin d’aides soignantes,et des enfants pour s’occuper
    de nos vieux jours(quand on sera des papys et des mamies)…Vive la science et la Technologie

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Les robots en vedette au Digital Festival Tahiti