ACTUS LOCALESECONOMIE

Les travaux de la ferme aquacole doivent débuter en décembre

Les investisseurs chinois de Tahiti Nui Ocean Foods, le président du Pays et une partie du gouvernement ont visité une nouvelle fois l’atoll de Hao ce weekend. Selon nos confrères de Polynésie 1ère, les investisseurs ont enfin annoncé le démarrage de trente mois de travaux pour la future ferme aquacole à partir du mois de décembre prochain.

Le président Edouard Fritch, son vice-président, Teva Rohfritsch, le ministre en charge des Ressources marines, Tearii Alpha, et le conseiller spécial du président et ex-ministre, Albert Solia, ont rejoint ce weekend la délégation chinoise de Tahiti Nui Ocean Foods sur l’atoll de Hao. Plusieurs visites ont été menées notamment des travaux de construction de la digue de protection ou de la parcelle foncière prévue pour accueillir la future centrale thermique de l’atoll. Le Pays dédommagera d’ailleurs EDT à hauteur de 260 millions de Fcfp pour la reconstruction de sa centrale, actuellement située sur le site de la future ferme aquacole. Le Pays a annoncé qu’il achèvera également bientôt le bétonnage de la route de contournement du site et qu’il amorcera les démarches pour la construction de la clôture qui délimitera les espaces dédiés à Tahiti Nui Ocean Foods et les espaces publics de circulation. « L’ensemble de ces travaux liés au site de la ferme représente un investissement de l’ordre de 500 millions Fcfp », précise la présidence dans un communiqué.

Selon nos confrères de Polynésie 1ère, les investisseurs chinois ont enfin annoncé à la population de Hao une date de démarrage des travaux de la future ferme aquacole. Des travaux qui devraient donc débuter le 9 décembre prochain et durer trente mois. La livraison de la ferme serait donc prévue pour mai 2020.

Article précedent

Six jeunes moniteurs Padi montent au créneau pour la réforme

Article suivant

L'argent flambé à l’Huilerie de Tahiti

1 Commentaire

  1. olivier
    23 août 2017 à 19h04 — Répondre

    Secret du process révolutionnaire des promoteurs : Est-ce en raison d’une optimisation écologique que, sur les 4 700 hectares constituant la superficie de Hao, il a fallu que le projet chinois d’aquaculture ait besoin de s’implanter précisément là où se trouve la centrale EDT? Les résidus de gazole seraient-ils propices à l’aquaculture?. En tout cas, profiter de l’occasion pour faire décaisser par le Pays, c’est à dire par nous les cochons de contribuables, 260 millions de FCP au titre de dédommagement à verser à EDT pour le démantèlement de sa centrale, c’est surement une belle optimisation financière pour le promoteur privé étranger, mais peut être aussi…pour EDT.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Les travaux de la ferme aquacole doivent débuter en décembre