ACTUS LOCALESJUSTICE

Les voleurs emportent les ordis de l’école en poubelle

Lundi après-midi, le tribunal de Papeete a jugé en comparution immédiate deux hommes d’une trentaine d’années qui avaient volé du matériel informatique dans l’école Pirae Centre. Le premier s’en est sorti avec une peine de sursis et 120 heures de travaux d’intérêt généraux. Le second, déjà condamné plusieurs fois pour vols, est reparti pour un an à Nuutania.

Ronald et Tamatoa, 35 et 33 ans, ont été jugés lundi après-midi en comparution immédiate pour des faits de vol. Dimanche, les deux trentenaires à la recherche d’argent se sont introduits dans l’école Pirae-Centre. Après avoir endommagé la porte du bureau de la direction, les deux jeunes hommes ont dérobé le matériel informatique destiné aux élèves. Les voleurs du dimanche ont choisi une grosse poubelle pour emporter leur butin : quatre ordinateurs fixes, deux haut-parleurs et une enceinte Bose. Un moyen de transport plutôt atypique et peu discret. C’est d’ailleurs en poussant cette poubelle que les deux voleurs se sont fait repérer par les pompiers de la commune qui ont directement prévenu la Police. Devant la Police, Ronald et Tamatoa ont reconnu les faits, tout comme devant le tribunal correctionnel lundi après-midi. « C’est la première fois que je fais ça, je suis désolé de mon comportement, si je dois payer je vais payer », s’est excusé Ronald devant le tribunal. Sans domicile fixe depuis 2003, l’apprenti voleur a pourtant déjà été condamné en 2011 à quinze jours de prison avec sursis pour vol. Pour son complice, beaucoup moins bavard à l’audience, les choses sont différentes. Tamatoa a déjà été condamné à plusieurs reprises pour des faits de vols et d’usage de stupéfiant. L’homme est accro au paka et depuis peu à l’ice. Ses vols lui permettent de financer sa consommation. Le procureur a demandé six mois de prison et deux ans fermes respectivement pour Ronald et Tamatoa. Le tribunal a été plus clément en condamnant Ronald a quatre mois de prison avec sursis et 120 heures de travaux d’intérêts généraux. Tamatoa a été condamné à un an de prison ferme avec mandat de dépôt.

tarmac-faaa_cdc_img_7962
Article précedent

Le Galaxy Note 7 banni des avions du fenua

© Cédric Valax
Article suivant

Du sursis pour avoir menacé sa sœur à la hache

1 Commentaire

  1. Iritahua
    18 octobre 2016 à 5h28 — Répondre

    Ils méritent tous les deux au gnouf, il n’y a pas de pitié pour ces personnages. Ils savent très bien se qu’ils font.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Les voleurs emportent les ordis de l’école en poubelle