ACTUS LOCALESECONOMIE

L’Europe, c’est pas si loin

© Radio 1

Ce 9 mai est la journée de l’Europe. L’occasion, pour le Pays, de faire savoir que si le Vieux continent est loin, l’Union européenne est bien présente en Polynésie française. De nombreux projets voient le jour grâce aux financements européens.

La construction de l’hôpital de Mamao est le premier projet soutenu par l’Union européenne en 1959 à travers le 1er Fonds européen de développement. On en est aujourd’hui au 11e FED. Il y a, en fait, deux types de FED : territorial pour la Polynésie française uniquement et régional pour le fenua, la Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna et Pitcairn. En tout, 5 milliards de Fcfp sont débloqués par l’Union européenne. Des fonds qui permettent de financer, en partie, des projets aussi divers que l’assainissement de l’eau à Bora Bora, Moorea, Punaauia et Papeete, le réaménagement des marae de la vallée de Papenoo, l’installation des fils électriques de la TEP… Le Pays espère pouvoir bénéficier de fonds supplémentaires pour réparer les dégâts causés par les violentes intempéries de cette année, comme ça avait été le cas pour la ligne droite de Papenoo, rappelle Charles Garnier, chef du bureau des affaires européennes.

Pour le prochain FED, la règle va changer. Charles Garnier explique que « l’Europe souhaite une plus grande coopération entre les pays du Pacifique ». Les pays de la région devront donc décider ensemble des thèmes qu’ils veulent privilégier (la pêche, l’agriculture…), et les discussions se feront naturellement au sein du Forum des îles du Pacifique, dont la Polynésie française est membre à part entière depuis septembre dernier. Cette présence au sein du Forum pourrait permettre au fenua de toucher encore davantage de subventions européennes, espère Manuel Terai, délégué en charge des affaires internationales, européennes et du Pacifique.

L’Europe sera célébrée toute cette semaine en Polynésie française. Des films d’animation seront diffusés pour expliquer ce qu’est l’Union européenne et présenter des projets qu’elle soutient. Des restaurants de Papeete, Pirae, Punaauia et Mahina vont aussi participer en proposant chaque jour un plat emblématique de l’un des pays membres de l’UE.

Article précedent

Les Tiki toa en finale du mondial face au Brésil

Article suivant

Le Tapura conserve son avance aux Australes

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

L’Europe, c’est pas si loin