ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Marcel Tuihani « Je ne partage pas l’ensemble des satisfecits du gouvernement »

© Cédric Valax

Le président de l’assemblée Marcel Tuihani considère que si la demande est supérieure à la création d’emplois c’est qu’il y a encore « beaucoup de travail » à faire, et que l’économie du Pays ne va finalement pas si bien que ce que le président du Pays veut faire croire.      

C’est le président de l’assemblée Marcel Tuihani qui a ouvert la session budgétaire avec un discours d’ailleurs politique et électoral qu’il assume entièrement. « Vous trouvez qu’aujourd’hui les discours ne sont pas électoraux? (…) Je fais de la politique et je n’ai pas honte de le dire. Nous approchons de la fin du mandat actuel et j’ai annoncé de ne pas laisser la vie politique donc forcément mon discours à une posture politique, une posture électorale ».

Le président de l’assemblée a fait un état des lieux de problématiques existantes dans plusieurs domaines. Au niveau sanitaire, il tire la sonnette d’alarme pour le diabète et l’obésité qu’il considère comme étant « une bombe à retardement ».Au niveau environnemental, Marcel Tuihani appelle à un peu plus de civisme. Le président de l’assemblée n’a pas non plus hésité à tacler l’Etat sur le nucléaire « Nous voulons que la France assume sa part du contrat. Ces tergiversations à propos de la loi d’indemnisation des victimes du nucléaire donnent le sentiment amer qu’on cherche sans cesse à gagner du temps, qu’on cherche à repousser la mise en œuvre de cette responsabilité pendant que les victimes décèdent les unes après les autres. Il y a quelque chose d’indécent et d’insupportable dans cette attitude, que les discours rassurant et les belles phrases ne parviendront pas à apaiser ». Et il a encore, comme il l’avait déjà fait l’an dernier, fait état de la mise en place d’un gouvernement d’union.

Concernant le discours optimiste de conjoncture tenu par le président du Pays qui a déclaré que « la tendance négative des courbes économiques et sociales, qui a prévalue avant l’année 2014 s’est résolument inversée. Nous affichons désormais des tendances positives et par conséquent très encourageantes pour l’avenir », Marcel Tuihani reste critique.

Article précedent

Pour l'UPLD et le Tahoeraa "rien n'a été fait"

Article suivant

Edouard Fritch « Le bilan est positif »

1 Commentaire

  1. Taaroa
    22 septembre 2017 à 19h04 — Répondre

    Son appel à plus d’éthique était un petit bijou que le président Edouard a monté en solitaire en revenant souligner qu’un certain repris de justice octogénaire et milliardaire, occupe aux frais du contribuable, un luxueux et spacieux bureau à l’assemblée avec la bénédiction du révèrend Marcel.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Marcel Tuihani « Je ne partage pas l’ensemble des satisfecits du gouvernement »