ACTUS LOCALESÉVÉNEMENT

Messmer : « Il n’y a pas de temps, pas d’espace dans le subconscient »

© Radio 1

C’est un show d’humour sans humoriste, un voyage dans le temps sans bouger de la place To’ata, une expérience unique partagée par tout le public. Messmer, le fascinateur nous promet un show spectaculaire au cœur de l’hypnose vendredi 10 novembre.

Le 10 novembre place To’ata, préparez-vous à rencontrer des mammouths, à boxer comme Rocky Balboa ou à piloter un avion de chasse comme Tom Cruise dans Top Gun. Avec son spectacle Intemporel, Messmer va nous transporter dans un monde parallèle où se mêlent passé et futur, réel et irréel.

Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle le fascinateur.  Messmer est un inclassable. Ni artiste, ni magicien, il plonge les spectateurs  dans une expérience hypnotique extraordinaire grâce à la technique de l’hypnose qu’il pratique depuis l’âge de 9 ans.

Chaque spectacle laisse une grande part à l’inconnu, où l’imaginaire de chaque participant engendre des situations uniques. « Chaque soir est différent » nous assure le Canadien. C’est surtout un show d’humour sans humoriste, car ce sont les participants sur scène qui créent de par leur comportement ou leurs gestes des situations très drôles, comme nous l’explique Messmer.

Une quarantaine de personnes sont invités à monter sur scène, mais le clou du spectacle est le final lorsque Messmer tente d’hypnotiser la salle. En général, c’est 200 à 300 personnes qui sont hypnotisées en même temps.

Pour un tel show, l’homme n’est pas venu seul. Il a avec lui son équipe, dont Bellair son épouse. C’est d’ailleurs sur une scène qu’ils se sont rencontrés, Messmer l’avait hypnotisée. Un contexte surprenant qui fait rire encore Bellair.

Son rôle aujourd’hui est d’assurer la sécurité sur la scène, s’assurer que les participants vont bien, qu’ils se réveillent bien et qu’ils repartent dans de bonnes conditions. L’épouse de Messmer est là également pour lui faire des propositions et créer des effets surprises sur scène tout au long du spectacle. Elle maîtrise, elle aussi parfaitement les techniques d’hypnose apprises avec son mari. Mais promis, ils ne l’utilisent pas à la maison.

Il paraît qu’après cette expérience, on devient addict, comme une envie de remonter sur le manège pour vivre de nouvelles sensations fortes. Rendez-vous le 10 novembre, place To’ata pour le découvrir.

Pratique :

Billets en vente dans les magasins Carrefour Punaauia, Faa’a et Arue, à Radio 1 Fare Ute et sur ticketpacific.pf.

Article précedent

Le syndicat des praticiens hospitaliers part en grève

Article suivant

Rats et eaux usées envahissent Vaiete

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Messmer : « Il n’y a pas de temps, pas d’espace dans le subconscient »