ACTUS LOCALESSPORTS

Michel Bourez, de la perf’ à la panne

Si le surfeur tahitien, Michel Bourez, a marqué les esprits ce weekend lors de la MEO Rip Curl Pro au Portugal, ce n’est pas pour pour sa nouvelle élimination prématurée au troisième tour, mais pour le monstre que le Spartan a dompté au premier tour.

Le surfeur tahitien Michel Bourez avait fort à faire au premier tour de la MEO Rip Curl Pro au Portugal ce weekend. Le Spartan était opposé d’entrée au Brésilien, Filipe Toledo, très en forme en ce moment avec ses deux victoires lors des quatre dernière étapes, et à son compatriote Jadson André. Avec très peu de vagues à se mettre sous la planche, Michel Bourez a donc sorti le grand jeu en décidant de s’attaquer à un redoutable mur d’au moins 3,5 mètres sur la fin de sa série. Un pari gagnant, puisque le Tahitien a dompté majestueusement le tube et est sorti sous les acclamations du public. Au final, un joli 8,50 pour s’adjuger la tête du premier tour.

Hélas, comme souvent cette année, le Spartan n’a pas réussi à concrétiser sa bonne entame. Opposé au local de l’étape, Frederico Morais, Michel Bourez a ramé pour décrocher enfin une vague valable à 7,17. Son opposant du jour a été plus réaliste, avec seulement deux vagues surfées pendant la série, mais totalisant une meilleure note globale.

La prochaine étape sera la dernière de la saison avec la Billabong Pipe Master à Hawaii. Un spot sur lequel le tenant du titre n’est autre que… Michel Bourez !

Article précedent

L. Benchabane: “Je dois beaucoup à l’arbitrage “

Article suivant

Le président de Hainan Airlines est en Polynésie

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Michel Bourez, de la perf’ à la panne