ACTUS LOCALESJUSTICE

Moana Greig et Jospeh Kaiha relaxés

Le candidat Tahoeraa aux législatives et ancien ministre de l’Education, Moana Greig, et le maire de Ua Pou, Joseph Kaiha, ont été relaxés mardi matin des chefs de « détournement de fonds publics » dans un dossier où l’ancien ministre avait octroyé une dispense d’enseignement au maire marquisien entre 2010 et 2013, alors que l’élu continuait de toucher son salaire d’enseignant.

L’ancien ministre de l’Education et actuel candidat Tahoeraa aux législatives dans la 1ère circonscription, Moana Greig, avait comparu le 14 février dernier pour avoir octroyé une dispense d’enseignement au maire de Ua Pou, également instituteur, Joseph Kaiha, entre 2010 et 2013. Le tavana devait, en contrepartie, effectuer une mission pour l’Education nationale. Mais une mission dont il n’avait pu présenter aucun « produit » à l’inspecteur qui lui avait demandé des comptes. Lors du procès, toute la question avait tourné autour du fait de savoir s’il s’agissait d’une simple « inefficience professionnelle » ou d’un détournement de fonds publics ? Le tribunal a opté pour la première hypothèse mardi matin en prononçant une relaxe du tavana et de l’ancien ministre. Une grosse épine du pied en moins pour le candidat Tahoeraa dans l’optique du second tour.

Article précedent

Fritch à l’ONU : « Notre économie est bleue »

Article suivant

Assises : « On dirait qu’un diable est venu en moi »

2 Commentaires

  1. Tiare 1
    6 juin 2017 à 21h47 — Répondre

    Ce qui revient à dire que M. Kaiha n’aura rien à rembourser. Pas moral tout ça.

  2. Iritahua
    7 juin 2017 à 11h49 — Répondre

    Pourquoi tous les magouilleurs du Tahoeraa ne sont jamais condamnés, il voulait être député.
    ECŒURANT.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Moana Greig et Jospeh Kaiha relaxés